Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 juin 2018 7 03 /06 /juin /2018 09:52

Hommage à René Poupon né le 3 juin 1902.

POUPON René : Un portrait.

Né le 3 Juin 1902 à Dijon (21), René Poupon est décédé le 23 mai 1994 à Lourches (59). Il a également écrit sous les pseudonymes de Pierre Chatel, R. Pol Dry, René Paul Noêl, René Paul Poupon, R. René Poupon, Léopold Remon, Louis Remon, Eric Ruthless.

Fils d’ouvriers, René Poupon obtient à 15 ans le Brevet d’Enseignement Primaire Supérieur. A 17 ans, ses premiers contes et nouvelles commencent à paraître régulièrement dans deux hebdomadaires régionaux. En 1921 il soumet son premier récit policier L’épingle qui tue aux éditions Ferenczi. Le manuscrit est accepté en quelques jours et paraît en juin 1922, un mois après son incorporation militaire. Ce récit fut suivi d’un 2e puis d’un 3e agréés et payés par retour du courrier. Dès lors pendant et après son service militaire René Poupon fournit au même éditeur un ouvrage tous les deux mois.

En 1925 il monte pour la première fois à Paris, prend contact avec son éditeur qui lui propose un contrat comportant un roman sentimental par mois. Vu le succès de ces petits fascicules à grand tirage, sa production déborde largement cette cadence. En 1927 il signe un contrat d’exclusivité lui imposant une production annuelle de 27 romans, tous genres confondus (amour, police, aventure). La parution de ses récits étant fréquente, il utilise plusieurs pseudonymes.

Dans le même temps certains de ses romans furent reproduits en feuilleton dans des hebdomadaires régionaux tandis que les Messageries Hachette diffusaient les fascicules dans tous les pays francophones, Belgique, Suisse, Canada et même au Vietnam, alors Indochine. Certains furent traduits en italien, en espagnol et en flamand avant guerre.

Il fournit un nombre important de textes jusqu’en 1957. De nature prudente et anxieuse, René Poupon travailla avant et après son service militaire dans une imprimerie lithographique de Dijon. En 1927 il se consacra entièrement l’écriture afin de tenir ses engagements auprès de Férenczi. Au bout de trois ans d’écriture forcenée, il ressentit fatigue, insomnies, nervosisme, inspiration capricieuse. En 1930 il demanda à son éditeur d’alléger sa production. La même année il entra dans l’administration SNCF jusqu’en 1962.

Il cessa d’écrire en même temps que disparaissait la maison Ferenczi, ne lui étant infidèle qu’une seule fois.

Certains ouvrages encyclopédiques, tel que Le Guide du Polar de Michel Lebrun et Jean-Paul Schweighaeuser, éditions Syros 1987, confondent René Poupon avec son homonyme Henri Poupon qui était un acteur de cinéma.

 

POUPON René : Un portrait.
POUPON René : Un portrait.
POUPON René : Un portrait.

Publication aux éditions Ferenczi. Bibliographie non exhaustive

 

Sous le nom de René POUPON :

Le Roman policier : La malle vide, 14 (1927) ; X. l'infernal, 27 (1927)

 

Le livre de l'aventure : Prisonniers des démons noirs, 4 (1929) ; Le fils de la mort,13 (1929) ; Le sous-marin fantôme, 39 (1931)

Le Petit Livre : Le lien du sang, 590; L'Envolée d'amour, 634; Le martyr des yeux clos, 647; La princesse saltimbanque, 721; Le décor de l'amour, 729; L'amour ne meurt pas, 735; Vous qui m'avez aimé, 740; Le roman d'une abandonnée, 749; Pour l'amour de Nadia, 763; Le cœur de Marinette, 771; Mourir d'amour, 782; La chanson de jadis, 790; Une pauvre fille, 802; Pour effacer la faute, 807; Tendresse flétrie, 816; J'ai cru t'aimer, 823; Cœurs révoltés, 841; Je n'aimerai jamais, 853; Laquelle aimer ?, 894; Sœur maudite, 926; La femme que j'ai tuée..., 939; La belle aventurière, 965; Amour de prisonnier, 978; Amours et haines secrètes, 1020; Une femme a menti, 1044; La chanson de jadis, 1359; Une pauvre fille, 1367; Le bonheur est un songe, 1405; Pour son fils, 1563; Pour la sauver, 1571; Deux cœurs s'affrontent, 1585; Le chemin du bonheur, 1592; Chantage d'amour, 1603; Mystérieuse amante, 1611; Vingt cinq ans après; 1618; Chez toi ce soir, 1627; Je suis coupable, 1634; L'aile du malheur, 1641; L'orpheline, 1662; Détective par amour, 1690; Mourir avec toi, 1723; Tous les serments du monde, 1757;

 

Police & Mystère : X. l'infernal, 3 (1932) rééd. de RP 27 ; Z. l'invisible, Sous le ciel andalou, 1753; 24 (1932) ; Le spectre justicier, 30 (1932) ; La maison d'épouvante, 37 (1933) ; L'épingle qui tue, 44 (1933) ; Une ombre dans la nuit, 51 (1933) ; Le meurtre étrange du bd Carnot, 87 (1934)

 

Crime & Police : M. Worbe mourra ce soir, 2 (1932) ; L'assassin assassiné, 22 (1933)

 

Police : Les lettres de sang, 102 (1935) ; Le justicier invisible, 151 (1936) rééd. de P&M 30 ; Les gants du meurtrier, 295 (1938) ; Le whisky mortel, 344 (1939) ; K.L.I.P. le singulier, 352 (1940)

 

Voyages & Aventures : L'homme du tombeau, 46 (1934) ; Un duel sous les mers, 51 (1934) ; Les assiégés de la brousse, 56 (1934) ; Zorbano, le destructeur, 63 (1934) ; L'or qui tue, 87 (1934)

 

Mon Roman Policier : X. l'infernal, 5 (1943) rééd. de LRP 27 ; L'assassinat de M. Magre, 80 (1948) ; Drame au music-hall, 95 (1949) ; Le cadavre d'un inconnu, 116 (1949) ; Recherché pour meurtre, 172 (1951) ; Un mort à chaque pas, 205 (1952) ; Une seconde trop tard, 228 (1952) ; Viens te faire tuer !, 251 (1953) ; Un mort en sursis, 261 (1953) ; Prenez garde à la peinture, 275 (1953) ; Le quatrième larron, 282 (1953) ; Une balle dans la tête, 296 (1953) ; Eva joue du revolver, 309 (1954) ; Le vert va bien aux blondes, 317 (1954) ; Mort deux fois, 333 (1954) ; Tante Irma fume des blondes, 389 (1955) ; Pourquoi j'ai tué, 422 (1956)

 

Mon Roman d'Aventures : Le corsaire des mers du Sud, 115 (1950) ; Perles de sang, 203 (1952) ; La piste du désespoir, 231 (1953) ; Les hors-la-loi, 238 (1953) ; La chevauchée sans espoir, 245 (1953) ; La patrouille des neiges, 258 (1953) ; Le cri des guerres, 272 (1953) ; Vaincu d'avance, 364 (1955)

 

Le Verrou : La dernière rafale, 47 (1952) ; Signé de mon sang..., 55 (1952) ; Les morts ne parlent pas, 67 (1953) ; Danse macabre, 75 (1953) ; Prends garde, la môme !, 78 (1953) ; Une corde au cou, 82 (1953) ; Je n'ai pas tué Katie !, 88 (1954) ; L'autre que j'ai tué, 96 (1954) ; Les funérailles du procureur Fleg, 97 (1954) ; Un fantôme se promène, 104 (1954) ; Un mort te tuera, 111 (1955) ; Il faut toujours payer, 125 (1955) ; Elina ne sait pas mourir, 130 (1955)

 

Police & Mystère : Et que ça saute, 61 (1953) ; La chanson qui tue..., 68 (1954) ; Un poignard dans la gorge, 74 (1954)

 

Sous le nom de René-Paul POUPON :

Le Petit Livre : Erreur cruelle, 599;

Police & Mystère : Vol et crime, 90 (1934)

 

Mon roman policier : A feu et à sang, 195 (1952)

 

Sous le nom de R & R. POUPON

 

Le Roman Policier : On a abattu Perrin, 179 (1951) ; Les tueurs en alerte, 219 (1952).

 

Mon roman d'aventures : Pour vous la dernière balle, 413 (1956)

 

Le Verrou : Les morts vont vite, 34

 

Sous le nom de Leopold REMON

 

Police & Mystère : Le labyrinthe de la mort, 38 (1933)

 

Mon Roman Policier : Je t'aurais au tournant, 257 (1953)

 

Sous le pseudo de R. Pol DRY

 

Le Petit Livre : Au bord du désespoir, 1767;

 

Mon Roman Policier : Drôle de fusillade, 314 (1954) ; Sous la menace du gang, 338 (1954)

 

Sous le nom de Eric RUTHLESS

 

Mon Roman Policier : Navré vieux frère, 318 (1954) ; Le petit gars au revolver, 329 (1954)

 

Police & Mystère : Pas de quartier, 79 (1955)

 

Sous le nom de Pierre CHATEL

 

Police & Mystère : Le cargo des sept cadavres, 85 (1955) ; Le venin de Bala Busu, 90 (1956)

 

Editions Le Livre National (Talladier) :

Le Livre de Poche Nouvelle Série :

La Mieux Aimée, 176 (1939).

POUPON René : Un portrait.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables