Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 juin 2018 1 25 /06 /juin /2018 08:05

Une préfiguration de ce qui nous attend dans nos assiettes ?

Isaac ASIMOV : Les poisons de Mars.

L’œuvre d’Isaac Asimov, malgré quelques puristes et exégètes, ne se limite pas au cycle de Fondation.

Quoi que de formation scientifique, Asimov n’a jamais renié l’intérêt qu’il portait pour la littérature policière. En témoignent ses romans tels que Les cavernes d’acier ou la compilation de nouvelles extrêmement jubilatoires et chestertonniennes que sont le Clan des Veufs.

Mais chez tout écrivain existent la face encensée et la face cachée. La face encensée pour des raisons parfois inconnues et souvent arbitraires connaît les honneurs des éditions, des rééditions et du souffle élogieux du bouche à oreille.

La face cachée consistant en ces œuvres jugées mineures mais qui, au fil des années et grâce à la pugnacité de certains éditeurs refusent de jongler dans la facilité et les sortent des tiroirs dans lesquelles elles étaient rangées, tenues secrètes, comme recelant en elles des tares invisibles.

Cette aventure de David Starr, écrite en 1951 par Asimov, retravaillée par celui-ci en 1980, a retrouvé en 1991 une nouvelle espérance de vie, en changeant de titre et en retrouvant le patronyme de son auteur, puisqu’elle avait déjà été publiée en 1954 sous l’alias de Paul French au Fleuve Noir.

Car malgré la préface et les mises en garde scientifiques de son auteur, David Starr est plus crédible que, par exemple, John Carter du talentueux et imprévisible Edgar Rice Burroughs.

En imaginant David Starr, Isaac Asimov extrapole, sans le savoir, sans oser imaginer jusqu’où cela pourra conduire l’humanité, sur la pénurie et le problème écologique de nos années 90 et les suivantes. Ce qui dénote de la part de l’auteur une prise de conscience et non pas une extrapolation romanesque ou fictionnesque.

Sur Terre, en l’an 5000 après J.C. environ, David Starr, jeune enquêteur au Conseil Scientifique, assiste dans un restaurant au décès par empoisonnement d’un client, dégustateur des produits de Mars. David Starr va, en se faisant passer pour un ouvrier agricole, enquêter sur la planète Rouge, une enquête où la science-fiction et la littérature policière font bon ménage, l’un n’excluant pas forcément l’autre.

Le suspense étant allié au problème de l’intoxication alimentaire d’une façon rationnelle et scientifique.

 

Autres éditions :

Sous le titre Sur la planète rouge. Collection Anticipation N°44. Editions Fleuve Noir 1954. Traduction par Amélie AUDIBERTI

Sous le titre Sur la planète rouge. Collection Anticipation N°44. Editions Fleuve Noir 1954. Traduction par Amélie AUDIBERTI

Sous le titre Jim Spark, le chasseur d'étoiles. Bibliothèque Verte Senior. Hachette Jeunesse, 1977 Traduction de Guy ABADIA

Sous le titre Jim Spark, le chasseur d'étoiles. Bibliothèque Verte Senior. Hachette Jeunesse, 1977 Traduction de Guy ABADIA

Isaac ASIMOV : Les poisons de Mars. Une aventure de David Starr (David Starr space ranger – 1952. Traduction de Paul Couturiau). Collection Aventures N°1. Claude Lefrancq Editeur. Parution avril 1991. 160 pages.

ISBN : 2-87153-052-1

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables