Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 avril 2018 1 30 /04 /avril /2018 07:54

Mesdames, évitez les trains de nuit ! Lorsqu’il n’y a pas grève évidemment…

David COULON : Un jeu d’enfant.

Le meilleur moyen, à mon humble avis, pour découvrir l’univers d’un auteur, et son style, c’est de débuter par une de ses nouvelles, lorsqu’il en a écrites, évidemment.

C’est ainsi qu’avant de lire Je serai le dernier homme… aux éditions Lajouanie, je me suis immergé dans Jeu d’enfant. Une histoire dont on ne ressort pas entier, du moins pour certaines protagonistes.

Parti avec une idée en tête, tuer son ex-femme et son nouveau compagnon, le narrateur prend un train de nuit Gare de Lyon, direction Marseille.

Il est seul dans son compartiment sale, poussiéreux, dégorgeant d’odeurs de tabac froid et d’eau de Javel, et bientôt s’imprègne dans son esprit quelques événements qui se sont déroulés il n’y a guère.

Un tueur en série sévit dans les trains de nuit, s’attaquant uniquement aux femmes, sans distinction d’âge, de provenance, changeant à chaque fois de trajet.

Ses crimes sont signés car la mise en scène est toujours la même (pour les détails lire la nouvelle) et un portrait-robot a été toutefois réalisé. De penser à cet assassin voyageur et ferroviaire, le narrateur se remémore le trajet qu’il va effectuer, tout en examinant le plafond grisâtre. Il a du mal à s’endormir.

C’est à moment qu’il perçoit, provenant du compartiment voisin, des bruits incongrus, des gémissements, des cris, des gargouillis. Il avait bien remarqué la petite brune montant dans le wagon, mais pour autant il ne se déplace pas. Ce n’est pas son problème.

 

Cette nouvelle met en scène un homme occupé à ses propres difficultés familiales et qui ne s’intéresse pas à ce qui peut se dérouler non loin. L’indifférence dans toute sa splendeur, mais à sa décharge, et ce n’est pas pour l’excuser de ne pas s’être déplacé et inquiété de ce qu’il se passait non loin de lui, combien serions-nous véritablement à s’interposer. Il est facile de dire j’aurais fait ci ou ça, virtuellement, mais placés devant les difficultés, serions-nous assez courageux pour nous renseigner et éventuellement mettre un tueur en fuite, ou tout au moins un agresseur.

 

Pour commander cette nouvelle, je vous conseille de vous diriger ici :

 

Davis COULON : Un jeu d’enfant. Nouvelle numérique. Collection Noire Sœur. Editions SKA. 11 pages. 1,49€.

ISBN : 9791023404012

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables