Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 février 2018 7 04 /02 /février /2018 10:40

Un roman mi-fric, mi-raison...

Lawrence BLOCK : Balade entre les tombes

On ne devrait jamais marchander, surtout lorsqu'il s'agit de la vie d'un être humain. Trafiquant en gros de drogue à Brooklyn, Kenan Khoury va en faire l'amère expérience.

Sa jeune femme Francine, qui a l'habitude d'effectuer elle-même ses emplettes alors qu'ils pourraient se faire livrer, est enlevée par deux ou trois hommes qui l'embarquent à bord d'une camionnette. Les ravisseurs, racistes, exigent un million de dollars. Seulement une telle somme, en billets de banque bien évidemment car il n'est pas question de signer un chèque, ne se trouve pas dans les heures mêmes, surtout en fin de semaine. Dans son coffre-fort Kenan possède quelques réserves mais cela ne fait pas le compte. Son frère Peter, mis au courant et qui n'exerce que la modeste profession de livreur, ne peut pas l'aider financièrement. Alors quand les kidnappeurs apprennent qu'ils ne pourront percevoir qu'à peine la moitié de la somme demandée, ils acceptent, mais ils omettent de préciser que s'ils rendent l'épouse à son légitime mari, ce sera en morceaux.

En effet Kenan et Peter découvrent dans le coffre d'un véhicule, au rendez-vous fixé, des sacs-poubelles contenant Francine détaillée comme un morceau de puzzle. Kenan Khoury est dans tous ses états, on le comprend, mais il n'est nullement question d'avertir la police. Peter pense à une connaissance qu'il rencontre parfois dans un local des Alcooliques Anonymes, Matt Scudder. Lui-seul peut s'investir dans la délicate mission de retrouver les malfaisants.

La première des choses à faire, c'est de refaire le parcours effectué par Francine mors de son enlèvement, d'interroger les commerçants et d'éventuels témoins. Ensuite Matt recherche si d'autres affaires similaires se sont déjà produites. Puis il s'intéresse aussi à la provenance des appels téléphoniques provenant des ravisseurs. Ces communications émanaient de cabines téléphoniques, mais il est difficile d'en trouver trace, la Compagnie du Téléphone ayant ôté les plaques sur lesquelles est apposé le numéro d'appel de ces postes. Alors il a recours à d'anciennes connaissances, dont Durkin dont il fut le collègue lorsqu'il était encore flic, ou à des personnes qui lui sont recommandées, dont TJ un adolescent adepte de la musique rapeuse et qui aimerait imposer son nom sur scène ou sur disque. TJ lui souffle l'idée de contacter les Kong, en réalité Jimmy Hong, d'origine chinoise, et David King, d'origine juive. Les Kong sont spécialisés dans le piratage informatique et téléphonique. Leur aide se révélera précieuse pour éplucher les numéros d'appels téléphoniques et situer les kidnappeurs.

Enfin la belle Elaine, dont il est un peu le talon d'Achille, va s'investir dans l'enquête avec volonté et pragmatisme, car seule une femme peut réaliser ce qu'elle va entreprendre. Si d'autres cas d'enlèvements ont été signalés, il se pourrait que les ravisseurs n'aient pas fini leur petit manège.

 

Matt Scudder qui traîne derrière lui son passé de dipsomane se rend quasi quotidiennement dans les réunions d'Alcooliques Anonymes, ce qui l'aide à surmonter ses envies. C'est ainsi qu'il a connu Peter Khoury lequel en plus d'être un intempérant s'adonne également à la drogue. Il essaie de s'en sortir, mais replonge souvent, à son grand regret. Elaine est toujours là, ou presque, pour épauler Matt. Tandis qu'il vit à l'hôtel, Elaine réside dans un petit appartement mais ils se retrouvent souvent chez l'un ou chez l'autre. Car Elaine se ménage quelques heures de liberté afin de s'adonner à son travail de gagneuse en chambre. Ce qui ne gêne nullement les deux amants, la tolérance étant primordiale de même que la confiance.

A quelques heures près, Matt n'aurait pas hérité de cette affaire complexe, car il prévoyait de partir en Irlande retrouver son meilleur ami pour quelques jours.

Un roman enlevé (!) dont les dialogues vifs rebondissent comme lors d'échanges dans une partie de tennis de table. A noter qu'en deux décennies les progrès technologiques ont été fulgurant, et il serait difficile aujourd'hui de trouver des cabines téléphoniques à pièces, le portable devenant le moyen de communication privilégié.

 

Ce roman a connu une première parution aux éditions du Rocher en 1994, sous le titre La balade entre les tombes et a été réédité dans la collection Points Seuil N°105, en 1995. Il bénéficie d'une nouvelle édition chez Folio après avoir été réédité à la Série Noire, éditeur emblématique de Lawrence Block. Le film au titre éponyme a été réalisé par Scott Frank avec pour interprètes principaux : Liam Neeson, Dan Stevens, Boyd Holbrook... et est sorti en France le 15 octobre 2014. La couverture reprend l'affiche du film.

Lawrence BLOCK : Balade entre les tombes (A walk among the tombstones - 1992. Traduction de Mona de Pracontal). Réédition Folio policier N°845. Parution 18 janvier 2018. 8,30€.

Réédition Série Noire 9 octobre 2014. 384 pages. 22,00€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Sharon 04/02/2018 21:18

Lu en 2014, à la sortie du film - parce que j'avais la flemme de voir le film.

Oncle Paul 05/02/2018 11:12

La sortie de ce film a donné l'idée de rééditer ce roman qui l'avait déjà été en 1944 et 1995. Comme quoi un film peut aider à la promotion d'un livre. Mais je n'ai pas vu le film, donc je ne peux dire s'il était fidèle ou pas à l'esprit du roman
Bonne journée et bon début de semaine

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables