Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
6 décembre 2017 3 06 /12 /décembre /2017 14:35

Une nouvelle Diane chasseresse ?

Scelerata, rousse à l’âme noire.

Pas facile de parler (ou d’écrire) sur ce texte qui semble extrait d’un récit plus long, d’une aventure plus élaborée.

Au début on rencontre Scelerata, qui comme dit dans le titre et dévoilé en image de couverture, est une rousse flamboyante affublée de grandes lunettes. Elle possède un fouet et sait s’en servir pour chasser les démons. Elle sévit dans une ville aux carcasses de béton, traquant les diables et lorsqu’elle les a achevé repart emportant avec elle un trophée qu’elle glisse dans une sacoche accrochée à sa ceinture.

Dans une bibliothèque quatre adolescents discutent. L’un d’eux frotte un archet sur un violon qu’il nomme Paganini, même si les sons qui sortent de l’instrument sont loin d’être mélodieux.

Dans un autre endroit de l’immeuble deux jeunes filles discutent. Tandis que Josette planche sur un contrôle pour le lendemain, un devoir sur la poésie flamande du dix-huitième siècle, Clotilde s’inquiète de savoir ce que fabrique le frère de son amie. Frère qui n’est autre que l’un des quatre adolescents rencontrés ci-dessus. Clotilde ne tenant plus en place, préfère partir à la recherche de son béguin, ou simple ami, allez donc savoir avec les jeunes filles de cette époque indéterminée mais qui n’est pas de nos jours. Probablement un peu plus loin dans le temps.

D’où elle se trouve, Scelerata aperçoit comme un éclat, et rapidement elle se déplace afin de continuer sa chasse aux démons. Ou du moins ce qu’elle pense être des démons.

 

Cette fable moderne, qui n’est pas véritablement un roman d’aventures au sens de l’exotisme et des voyages, mais nous propulse dans un univers qui l’on pourrait décrire comme parallèle, peut déstabiliser en première lecture.

Mais peut-être que Jérôme V., l’auteur, a prévu une suite à cette narration, afin de mieux nous présenter Scelerata, en fournir les tenants et les aboutissants, et développer ce personnage dans une histoire à rallonges, sous forme de feuilleton.

A suivre donc, comme il était indiqué dans les bons vieux feuilletons littéraires et radiophoniques.

Et l’auteur me demanderez vous avec à propos ? Il s’agit de Jérôme V. Oui, je sais, c’est peu, mais peut-être se cache-t-il afin de ne pas subir le courroux de Scelerata !

Scelerata, rousse à l’âme noire. Collection Aventures N°7. Editions Le Carnoplaste. Parution juin 2017. 32 pages. 3,00€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables