Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 09:00

Je suis partie un soir d'été

Sans dire un mot, sans t'embrasser

Sans un regard sur le passé…

Oh Mamy ! Oh Mamy, Mamy blue

Oh Mamy blue

Marie-Claire BOUCAULT : Aigre doute.

Se retrouver sans mère à quatorze ans, c’est dur, mais les semaines passant, Tom commence à oublier son visage. Cela fait un peu plus d’un an que sa mère n’est plus au foyer, et elle a disparu dans des conditions mal définies.

D’ailleurs à la maison, ni son père Eric, plombier, puis électricien et maintenant réparateur électronicien, ni son aîné Gabriel, n’en parlent plus. Ses effets personnels ont été enlevés, tout a été débarrassé, livres, photos, objets, ordinateur… Eric s’occupait principalement des deux garçons car leur mère Karine, beaucoup plus jeune que lui, vivait dans son monde, souvent recluse dans son bureau, à lire ou à tapoter sur son ordinateur.

Parfois elle avait des gestes de tendresse, épisodiques et dans ce cas elle était assez expansive, mais le reste du temps, elle était comme absente. Et puis un jour, elle a été véritablement absente, physiquement absente, alors que les deux garçons étaient en vacances chez leurs grands-parents en Vendée, tandis que le père était resté avec Karine à Blois.

Une enquête a eu lieu, des policiers sont venus chez eux, et des traces de sang ont été retrouvées dans la salle de bain. Le corps de Karine a été recherché dans le jardin, dans la Loire, et même en l’absence de cadavre, le père fut accusé d’assassinat. Les témoignages de la sœur de Karine, Emeline, et des voisins, n’ont pas plaidé en sa faveur. Grâce à son avocat, Eric a été relaxé à l’issue du procès et c’est ainsi que la mère est devenu un sujet tabou.

Jusqu’au jour où, Emeline se présente à la sortie du collège, arguant qu’elle aussi pleure sa sœur, qu’elle est toute seule maintenant, qu’elle n’a qu’eux comme neveux. Gabriel est furieux et la repousse, mais ça cogite dans l’esprit de Tom. Et c’est ainsi qu’il décide de rechercher des affaires, des photos, des preuves de l’existence de sa mère, avant sa disparition. Qu’il va rencontrer aussi Emeline qui après tout est aussi sa marraine. Qu’il va en apprendre un plus sur la jeunesse des deux sœurs, et surtout qu’il va dénicher une nouvelle écrite dans l’ordinateur de sa mère, rangé dans l’atelier du père.

 

Aigre doute est une nouvelle gigogne, puisque le texte écrit par Karine s’inscrit dans le récit, mais en même temps, ce sont les doutes, les tourments d’un gamin qui se pose les questions naturelles concernant la disparition de sa mère. Meurtre, suicide, départ volontaire ? Pourquoi et dans quelles circonstances ? Volonté de récupérer une partie de son enfance, de retrouver des racines coupées trop jeune, un besoin de souffler puis de refaire une vie peut-être gâchée ? Ou tout simplement l’abominable ?

Avec subtilité, jusque dans l’épilogue, Marie-Claire Boucault nous entraîne dans les affres du garçon qui entre dans l’adolescence et se pose des questions naturelles mais pas existentielles. Le désir de savoir et surtout de comprendre.

Ne pas avoir de mère, cela arrive, quelques soient les circonstances dans lesquelles cette absence intervient, mais que ce soit délibérément, suite à une séparation, un accident, une maladie, en général le corps est là, présent. C’est comme si Tom avait été amputé et que la douleur se réveillait par une manifestation extérieure alors qu’il avait tout fait, et on l’avait aidé, pour oublier.

Un court roman pour adolescent, mais qui n’est pas confiné dans une tranche d’âge, car ce genre de situation, tout le monde un jour peut la vivre, si ce n’est déjà fait.

 

Marie-Claire BOUCAULT : Aigre doute. Collection Noire Sœur Polarado. Editions Ska. Parution le 1er mars 2017. 89 pages. Version numérique. 3,99€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Zabe 11/11/2017 17:09

Une bonne chronique. Elle donne une bonne image du livre... ce que ne faisait pas le résumé.

Oncle Paul 11/11/2017 17:34

Merci...

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables