Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 novembre 2017 2 28 /11 /novembre /2017 08:43

Mais qui donc est l’auteur ?

Les perles rouges de la déesse Dragon. Collection Aventures N°6.

Vous le saurez en fin d’article, car Robert Darvel, le grand maître des éditions du Carnoplaste, fidèle à sa passion des fascicules, et plus particulièrement ceux édités par Ferenczi & fils, ne laisse apparaître en couverture que le titre du roman, le nom de la collection et celui de l’éditeur, ainsi que le prix, indispensable.

Les lecteurs des années 1930 jusqu’à la fin des années 1950, étaient des inconditionnels de ces petits formats qui leurs permettaient de passer d’une histoire à une autre rapidement, et ne se préoccupaient pas de savoir qui avait écrit quoi, mais étaient attirés par les titres et les images de couverture, souvent moins naïves qu’il paraissait. Et les quatrièmes de couverture étaient réservées à d’autres collections ou publications de l’éditeur.

 

Quatre personnages à l’assaut des pentes des Himalaya, dans le froid et la brume. En tête Tenzing, le sherpa tibétain, puis suivent le professeur Hiro Konichi, arrogant et rogue comme à son habitude, puis le docteur Rose Mellac, vêtue d’un manteau de haute-couture, puis la jeune Magalie, secrétaire et souffre-douleur du professeur. Mais ce n’est pas parce qu’elle est habillée à la dernière mode que le docteur Rose Mellac est une tête-en-l’air et elle sait rapidement remettre en place le grincheux.

Quoiqu’il en dise ou aimerait le faire croire, Konichi ne finance pas cette expédition mais les employeurs de Rose Mellac. Tenzing n’a accepté de servir de guide que pour les beaux de cette femme sublime mais appâté également par l’aspect financier, car il est seul pour nourrir ses quatre frères et sœurs.

Le professeur Konichi a réussi à convaincre le docteur Rose Mellac et surtout ses employeurs, lors d’une conférence sur les baies Goji, une plante véritable miracle de la nature et qui permettrait selon les dire du grincheux de garder Santé et Longévité. Et un tel slogan ne peut laisser indifférent tout être humain désirant de vivre plus longtemps et en bonne santé, surtout si cette flore peut se révéler rentable.

L’entente cordiale ne règne pas vraiment dans ce petit groupe, le professeur se montrant irascible et rabaissant continuellement la pauvre Magalie qui n’en peut mais. Après une marche harassante, tout ce petit monde arrive devant une paroi quasi infranchissable. Des blocs de pierre bouchent ce qui pourrait être plus loin, entre deux pans, un défilé. Des empreintes de pas marquent la neige. Comme d’énormes pieds.

Ils suivent les traces et parviennent à une fissure qui ouvre sur une sorte de tunnel. Et au bout de du chemin, ils arrivent dans une vallée peuplée de géants. Vont-ils enfin découvrir cette plante merveilleuse ?

 

Le mythe du Tibet et des vallées encastrées dans les montagnes, avec ses habitants retirés loin du monde civilisé, avec en prime des bêtes immenses ou Yétis, a fait le bonheur de bon nombre d’auteurs spécialisés dans le roman d’aventures mystérieuses, ainsi que de certains cinéastes. Mais Elsa Karloff (eh oui, c’est le nom de l’auteur !) renouvelle le genre en y apportant sa touche personnelle, pour un épilogue qui ne tombe pas dans Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil

Qui se cache derrière Elsa Karloff, pseudonyme très frankensteinien ? En effet, pour les cinéphiles, cette association du prénom et du nom les ramènera à La fiancée de Frankenstein, un chef d’œuvre de James Whale en 1935 avec comme interprètes principaux Boris Karloff et Elsa Lanchester.

On se contentera de ces quelques indications en attendant d’autres ouvrages d’Elsa Karloff.

 

Les perles rouges de la déesse Dragon. Collection Aventures N°6. Editions du Carnoplaste. Parution juin 2017. 32 pages. 3,00€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables