Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 octobre 2017 1 30 /10 /octobre /2017 08:18

Mais qui se cache derrière cet Alias ?

Réponse en fin d’article !

Andrea GANDOLFO : Le Plagiat.

Daniele Damiano, chercheur en informatique et spécialiste de la détection de virus, est surpris, c'est le moins de le dire, de trouver dans son appartement le cadavre d'une jeune femme, ce qui lui provoque un étourdissement.

Il a toutefois le temps de prévenir les policiers qui commencent les investigations de son appartement alors qu'il est toujours dans les vapes. La perquisition permet de retrouver dans sa salle de bain du valium et du gardénal qui sont selon toute vraisemblance à l'origine du décès de la jeune femme.

Le commissaire apprenant que Damiano travaille pour une commission du ministère de l'Intérieur le relâche. Damiano a omis de préciser que son alibi, une conférence à Berlin, ne reflète pas l'exacte réalité mais il est persuadé que les deux collègues avec qui il a effectué le voyage ne le contrediront pas. Une confidence qu'il fait auprès de son ami Antonio, qui, malade, est interné dans un hôpital, mais rêve toujours de devenir vigile urbain.

Spécialiste de la détection ou la reproduction de virus et du plagiat de logiciels, Damiano découvre qu'un pirate a réussi à s'infiltrer dans son ordinateur malgré les mots de passe. La morte était une journaliste qui devait le contacter dans le cadre d'une enquête informatique. Mais quelle enquête se demande Damiano, et dans quels arcanes informatiques celle-ci le conduira-t-elle ? D'autant que tout ce qui lui arrive semble le concerner au premier chef, ravivant des souvenirs juvéniles.

 

Le roman policier doit savoir s'adapter à l'évolution du monde moderne et adopter les technologies nouvelles qui gèrent notre vie quotidienne même si l'on ne se sent pas toujours concerné directement. L'intrusion de l'ordinateur et de ses applications, surtout dans les entreprises et l'administration, génère une guerre sourde mais active à laquelle peuvent être confrontés aussi bien les spécialistes que les particuliers.

Ce Plagiat nous entraîne dans les arcanes des mystères des micro-ordinateurs, et déconcertera peut-être les lecteurs peu habitués aux subtilités informatiques.

Sous l’alias d’Andrea Gandolfo se cache Serge Quadruppani, qui se cantonne dans le rôle de traducteur pour la publication de ce roman.

Andrea GANDOLFO : Le Plagiat. (Il Plagio. Traduit par Serge Quadruppani). Collection Troubles. Editions Métailié. Parution mars 1993. 144 pages. 12,00€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables