Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2017 4 21 /09 /septembre /2017 08:50

C’est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau, hisse et haut…

Charles NORDHOFF et James Norman HALL : Dix-neuf hommes contre la mer.

Aventure mythique s’il en est, authentique, vécue il y a un peu plus de deux siècles par des marins courageux, ombrageux, coléreux, mais amoureux de la mer, souvent reprise et exploitée par des romanciers attirés, fascinés par cet avatar maritime, transposée au cinéma, la mutinerie de La Bounty reflète ce soubresaut à al discipline qui devait embraser la France peu de mois après, ainsi que la soir de justice et de liberté.

Tous ceux qui ont vibré à la lecture des Révoltés de la Bounty, mêmes auteurs et même éditeur, vont enfin pouvoir connaître la suite des péripéties maritimes subies par les marins qui ont accompagné leur capitaine déchu.

Et Bligh, ce fameux capitaine Bligh, montré comme un tortionnaire, exerçant une discipline de fer, démontre dans cette odyssée que sous la carapace d’airain bat un cœur.

Marin accompli, il va pendant plus de huit mille kilomètres combattre les éléments et amener à bon port son équipage, dix-sept hommes, le dix-huitième, Norton, tombant sous les projectiles des sauvages à l’aube de leur traversée du Pacifique.

Répartissant équitablement les vivres, encourageant les plus timorés, se montrant dur à la tache et aux agressions extérieures, défiant les éléments déchaînés, le vent, la mer et la pluie conjuguant leurs efforts pour faire sombrer le frêle esquif dans l’immensité glauque et froide, Bligh va se transcender et transcender ses hommes, réalisant la performance d’amener tout son équipage à bon port.

Leçon de courage, de discipline, Dix-neuf hommes contre la mer est un roman chaleureux où la dimension humaine atteint son apogée, malgré ou à cause des privations, du froid, du découragement qui atteint parfois les limites du supportable, les reculant même.

Et si Bligh était jugé lorsqu’il était aux commandes de La Bounty comme un homme fier, intraitable, impitoyable, ce sont ces défauts qui transformés en qualité permettront à ces marins de défier l’adversité, et de gagner un impossible pari.

Un troisième volet, Pitcairn, mêmes auteurs et même éditeur, décrit les aventures de Christian Fletcher et ses compagnons, quinze hommes et douze femmes, Blancs et « Indiens » liés par un même destin de mutins, se réfugiant sur un îlot perdu du Pacifique, tentant d’instaurer une République.

 

Charles NORDHOFF et James Norman HALL : Dix-neuf hommes contre la mer. L’odyssée de La Bounty tome 2. (Men Against the Sea, 1933. Traduction de Gérard Piloquet). Editions Libretto. Parution 26 avril 2002. 256 pages. 9,05€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 21/09/2017 14:14

Rien qu'à lire le titre, j'ai déjà le mal de mer....

Oncle Paul 21/09/2017 15:39

Fais attention à ne pas salir ton écran par des évacuations stomacales non maîtrisées. Sinon, le roman est fort intéressant....

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables