Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 juillet 2017 1 31 /07 /juillet /2017 09:15

Les nouvelles aventures de Blade et Baker, à ne pas confondre avec Blake et Mortimer ou encore Black et Decker...

Rémy GALLART : Les otages de Maalsthrom.

Alors qu'il voyage à bord d'un nouvel engin, l'aérobulle, concocté par le professeur Zébulon Krasbaueur, afin de se rendre à l'astroport de Nylghur, sur la planète Joklun-N'Ghar, et récupérer ses amis Baker, Samantha Montgomery et le jeune Xhyvor, Ronnie Blade est tiré en sursaut de ses rêveries par la voix métallique de Robic, le cerveau cybernétique.

Robic est un robot multifonctions, aussi bien domestique que chien de garde, qui vient de changer de statut grâce, ou à cause, du professeur Zébulon, lequel l'a intégré à la nouvelle machine volante.

Donc Blade est tiré de ses rêveries par Robic qui lui indique qu'un engin est en difficulté non loin. Il récupère, non sans mal, une jeune femme sur le point de se noyer, son engin gîtant fortement sur les eaux de l'océan. Elle dit s'appeler Xolvianne, une Centaurienne, mais ses assertions concernant des problèmes techniques sont réfutées par Robic, toujours aussi véloce dans ses interventions.

Comme si ce que dément Robic ne la touchait pas, la Centaurienne sort un poudrier et commence à souffler dessus. La poudre se disperse et Blade se retrouve dans les bras de Morphée.

 

Pendant ce temps, Blake et consorts sont tout étonnés de ne pas être accueillis par Blade à l'astroport. Le lendemain alors qu'ils devisent devant la télévision, les journalistes déblatèrent sur la disparition de l'homme d'affaires. Soudain l'un d'eux prend la parole pour diffuser un reportage en provenance d'Hisspaniola, une planète dont la réputation est douteuse. Le reportage, effectué en caméra cachée, montre Blade dans une taverne malfamée, jouant aux cartes, et abattant l'un des participants sous prétexte que celui-ci l'aurait accusé de tricherie.

Pour Samantha, Blake et Xhyvor, il s'agit d'un montage grossier, un trucage. Seulement, auprès du public, la réputation de Blade est entachée, et les bourses commencent à dévisser sur les actions de la multi-planétaire dont ils sont les propriétaires. Et Xhyvor déplore de ne plus être en possession de ses facultés psy, ce qui évidemment se révèle être un handicap.

 

Blade se réveille sur Maalsthrom, et Xolvianne est présente lorsqu'il ouvre les yeux. L'un de ses gardes du corps se montre quelque peu agressif mais la Centaurienne le remet à sa place, puis elle explique à Blade le motif de son enlèvement. Le sous-sol est riche en matière première, par exemple le diamant alpha qui à moindre coût peut remplacer avantageusement les autres combustibles ou minéraux.

Mais Maalsthrom est en proie à une révolution interne, opposant les deux ethnies l'habitant. La configuration de la planète a évolué à cause d'une légère rotation et les territoires désertiques empiètent maintenant sur les marécages, obligeant les b'athrax qui vivent dans les zones humides à se replier tandis que les fromiis préfèrent les zones plus sèches.

 

Le professeur Zébulon est lui aussi kidnappé, selon un informateur inconnu et lorsque Baker et Cie se rendent vers la villa qu'ils ont dû abandonner pour vice de construction, ils sont attaqués par des thermiques. La situation est grave, mais pas désespérée. Quoique...

 

Reprendre des personnages de la littérature populaire après que leur créateur ait passé la main, n'est souvent pas chose facile. Il faut respecter le fond et la forme, tout en inventant de nouvelles histoires, de nouvelles aventures, en conformité avec les précédentes, respecter, peut-être, un cahier des charges, même si toute latitude est laissée au scripteur.

Rémy Gallart, est un auteur méconnu car trop longtemps caché derrière les noms des romanciers dont il a poursuivi l'œuvre, son patronyme n'apparaissant pas sur la couverture mais à l'intérieur des romans, aussi bien pour la série des Blade et Baker de Jimmy Guieu que des Bob Morane d'Henri Vernes. Il faut également préciser que pour les Blade et Baker, il avait pris le pseudonyme de Frank Walhart, ou écrit sous son nom en collaboration avec Roland C. Wagner, qui lui signait Richard Wolfram, et qui lui avait mis le pied à l'étrier,.

Alors Rémy Gallart, dont le talent explose dans ce roman, le dix-huitième de la série Blade et Baker qu'il a écrit et qui est inédit, devrait pouvoir se faire un nom, le sien, en inventant des personnages nouveaux, peut-être ressemblant à des Héros ayant vécu moult aventures, mais faire œuvre personnelle. Il en a les capacités, l'aptitude, une écriture maîtrisée, d'ailleurs s'il a prolongé les aventures de Blade et Baker et Bob Morane, ce n'est pas un hasard.

 

Pour commander ce roman, voyagez sur la Rivière Blanche en cliquant sur le lien ci-dessous.

Rémy GALLART : Les otages de Maalsthrom. Collection Blanche N°2154. Editions Rivière Blanche. Parution juin 2017. 224 pages. 18,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 31/07/2017 13:36

Il en a des copains, ce Blake.

Oncle Paul 31/07/2017 18:01

Plus on est de fous,plus on rit, il paraît...

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables