Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 12:45

Et son deuxième prénom, c'est Harmonie ?

Guillaume MORRISSETTE : L'affaire Mélodie Cormier

Alors que ses parents sont décédés accidentellement quelques mois auparavant, Marco Genest reçoit une lettre anonyme, déposée dans sa boîte aux lettres, lui promettant des révélations sur les circonstances de leur mort.

Cette missive était glissée dans un tube plastique contenant également quelques feuillets, comme des extraits d'une journal intime. Perturbé, Marco en informe aussitôt son amie Josée. Tous deux épluchent la lettre, recto, puis le journal, et enfin la lettre côté verso, comme l'expéditeur l'a demandé.

Ce journal, remontant à avril 2000, narre un épisode concernant un certain Cédric qui s'amuse à ennuyer ses voisins et plus particulièrement une vieille dame. L'expéditeur s'est employé à jouer les vengeurs masqués au grand dam du fameux Cédric. Et la missive se termine par une petite énigme permettant à Marco de découvrir un autre tube.

Josée et lui ne mettent guère de temps à la résoudre et ils sont en possession d'une nouvelle lettre et d'un extrait de journal datant de 2002, mettant en cause un prof et la façon dont le scripteur s'est vengé d'un éducateur qui abusait de son pouvoir sur ses élèves. Une nouvelle énigme est offerte à la sagacité de Marco, et à Josée par la même occasion, les mettant sur la piste d'un troisième tube. Pourtant une autre surprise attend Marco au fond du cylindre. La montre de son père y est coincée. Comment cet objet est-il tombé en possession de ce narrateur fier de ses exploits ?

Et ce jeu petit jeu de devinettes, qui a débuté un dimanche matin continue jusqu'au mardi soir, avec une révélation surprenante et qui devrait rester secrète au moins jusqu'au jeudi, toujours à la demande de ce personnage machiavélique.

 

Pendant ce temps, l'inspecteur-détective Héroux de la police municipale de Trois-Rivières dans la province du Québec, au Canada, est face à un problème d'enlèvement depuis le jeudi. Mélodie, une gamine de dix ans a disparu, alors que son père venait de la déposer devant son école. Mais Mélodie n'a jamais franchi le porche de l'établissement. Selon quelques témoins, le véhicule du père, un pick-up noir aurait été aperçu stationné non loin, puis quelqu'un affirme l'avoir vu sur la route avec une gamine apeurée dedans, mais jamais rien de probant. Sauf que le sac d'école de Mélodie est retrouvé dans le fond du véhicule, qu'un élastique à cheveux a été découvert sur le chemin, et d'autres petits faits accablent le père. Celui-ci avait prévu un alibi, mais il est bien vite obligé de dire la vérité concernant son emploi du temps, sans pour autant apporter une preuve quelconque.

Héroux a beau multiplier les démarches en compagnie de ses adjoints qui sont au four et au moulin, les résultats sont maigres, pour ne pas dire inexistants.

 

Les deux affaires, celle de Marco et l'enlèvement de Mélodie se trouvent imbriquées l'une dans l'autre avec des interconnexions inattendues et préjudiciables pour Marco. Une course contre la montre débute, Josée devenant auxiliaire de la police malgré son statut de témoin privé.

 

Guillaume Morrissette a construit un roman que l'on pourrait qualifier de ludique si l'enlèvement d'une gamine n'était pas au cœur de l'intrigue. Et justement cette histoire d'enlèvement pourrait paraître ordinaire, ce thème ayant été abordé des centaines de fois depuis la naissance du roman policier. Mais l'auteur ne se focalise pas sur ce rapt, car l'intérêt se place ailleurs. Il ne s'agit que d'un dommage collatéral, qui peut engendrer quelques conséquences, le but étant dans la manipulation exercée par la personne qui a procédé à l'enlèvement. Une méprise est à l'origine de l'affaire et pour en annihiler les conséquences ultérieures, seule la manipulation machiavélique est utilisée comme palliatif.

Un roman à l'intrigue angoissante, et pourtant le lecteur ne vibre pas comme à un enlèvement de gamin mais comme un joueur confronté à une devinette qui peut se révéler fatale, telle celle que posait le, ou la sphinx selon la mythologie grecque et qui fut résolue par Oedipe.

Première édition : Editions Guy Saint-Jean. Canada. Parution le 11 mars 2015.

Première édition : Editions Guy Saint-Jean. Canada. Parution le 11 mars 2015.

Guillaume MORRISSETTE : L'affaire Mélodie Cormier. Editions City. Parution le 29 mars 2017. 352 pages. 19,90€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables