Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 07:33

Vous les femmes...

Patrice DUPUIS : Le sang des femmes.

Avec une plume tendre teintée d'empathie et d'humour noir féroce, Patrice Dupuis nous invite à vivre trois histoires de femmes, complétées par deux portraits sous forme de prologue et d'épilogue, le tout dans une unité de lieu.

Certains oseraient qualifier les femmes qui sont présentées dans cet ouvrage d'erreurs de la nature. Pour mon compte je préfère le terme de femmes d'exception.

 

Dans la première de ces nouvelles, La serrure à secret, Electre et Ambre sont deux sœurs très attachées l'une à l'autre. Mais elles sont pourvues toutefois d'un caractère différent, et la cohabitation est souvent difficile.

 

Le Lazaret, c'est l'abbatiale sise en Provence, un ancien établissement construit depuis des siècles sur l'emplacement d'un château-fort médiéval, et transformé depuis longtemps en hôpital particulier. Elle abrita des lépreuses, et de nos jours, ce sont des jeunes filles et jeunes femmes qui y vivent. Virginie vient d'être nommée directrice par la fondation qui gère l'institut et elle est reçue par Géraldine, qui fut la secrétaire de la précédente, et gardera son poste si la nouvelle le veut bien. Alix, la bibliothécaire chargée de l'assister dans ses nouvelles fonction, Alix n'est pas sans charme, mais elle est dépourvue de seins. Seuls ses mamelons pointent de façon sensuelle sous sa robe largement échancrée qui laisse voir des scarifications en forme de croix sur sa poitrine. Elle guide Virginie dans le déambulatoire, une magnifique bibliothèque renfermant des ouvrages précieux et des toiles et des sculptures à caractère subversif. Mais Alix souffre d'une affection, rentrée en temps normal, mais qui peut se développer pour peu qu'elle la sorte de son enveloppe.

 

Une pause dans l'éternité prend son origine dans la découverte d'un vieux coffre en bois de châtaignier que Virginie entreprend de faire restaurer par une artiste italienne. Un coffre qui renferme en son sein des documents se rapportant à une certaines Magdalène, abbesse du monastère dans les années 1320 et qui fut considérée comme une réincarnation de la Vierge-Mère.

 

Trois nouvelles donc qui se complètent et qui ont pour thème la femme, la Femme, meurtrie dans sa chair, dans son sang, dans son corps et dans son esprit. Trois très beaux textes complétés par un prologue et un épilogue qui forment un écrin, mettant en valeur ces trois nouvelles sensibles, parfois dérangeantes oh combien humaines.

Patrice Dupuis est une voix, ou une plume, singulière dans le domaine du conte, et qui justifie pleinement l'ancienne acception du roman dit noir et qui aujourd'hui est nommé gothique. Et la Femme qu'il érige en héroïne n'est pas la poupée souvent encensée, la femme naïve ou ingénue ou au contraire la femme fatale se jouant de l'homme. C'est la Femme meurtrie...

Patrice DUPUIS : Le sang des femmes. Collection KholekTh N°34. Edition Clef d'Argent. Parution mai 2017. 106 pages. 9,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables