Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 12:43

Hommage à Noëlle Loriot connue aussi sous le nom de Laurence Oriol, née le 6 août 1925.

Noëlle LORIOT : Meurtrière bourgeoisie.

Laurence Herbault est une jeune visiteuse de prison qui prodigue un réconfort matériel et moral auprès notamment de son frère, jeune délinquant et surtout de François Couderc, accusé d’avoir assassiné son beau-père de banquier et employeur.

François venait d’être licencié, naturellement est-il immédiatement soupçonné et emprisonné. Il possède le profil du coupable idéal. Cependant Laurence, qui vient de divorcer d’avec Jérôme Brochard, procureur adjoint, ne peut s’empêcher de ressentir une certaine attirance envers ce prisonnier qui se défend d’avoir perpétré ce meurtre.

Il est défendu par maître Davioud, reconnu comme l’un des meilleurs de sa profession, mais ce sont ses adjoints qui établissent le dossier avec les moyens du bord.

Persuadée de l’innocence de François, Laurence se jette dans une enquête entraînant avec elle Vincent, un homosexuel dont elle partage l’appartement. Et les faits semblent lui donner raison, puisque malgré la surveillance, François subit une tentative d’empoisonnement et que Vincent est renversé par un véhicule.

Même Jérôme Brochard n’échappe pas à cette vague d’intimidation, sa voiture étant piégée. De plus le défunt naviguait dans les eaux troubles de la pédophilie, ainsi que certaines de ses relations auxquelles, de par leur notabilité, on aurait donné le Bon Dieu sans confession. Cependant il faudra beaucoup de courage et de persévérance de la part de Laurence et de ses amis, occasionnels ou non, pour démêler cet imbroglio.

 

Une histoire narrée avec efficacité par un auteur qui n’en est pas à son premier coup d’essai et qui se complaît à jouer avec les apparences, et démonter avec élégance d’écriture les perversités qui s’épanouissent dans toutes les couches de la société, surtout là où on ne les attend pas.

L’intrigue est bien menée et le suspense entretenu, même si lecteur accroché polar se pose des questions, que je ne révèlerai pas ici car poser la question c’est un peu résoudre l’énigme. J’aurai préféré un autre titre, moins banal, mais bon, ce n’est pas le titre qui fait le bouquin.

Je terminerai par la citation du jour :

Je ne lis plus de romans policiers ; ils sont trop inférieurs à la réalité des faits divers que la presse ose révéler, et à ceux qu’elle n’ose pas révéler parce qu’on ne les croirait pas.

Noëlle LORIOT : Meurtrière bourgeoisie. Collection Spécial Suspense. Editions Albin Michel. Parution avril 2004. 320 pages. 19,80€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables