Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2016 6 20 /08 /août /2016 13:07

C'est du cinéma...

Marie-Bernadette DUPUY : Un festival meurtrier.

En réalité, ce volume comporte deux courts romans qui ont déjà été publiés aux éditions le Soleil de Minuit en 1996. Il s'agit de Cognac, un festival meurtrier et de Vent de terreur sur Baignes. Deux historiettes dans lesquelles l'inspectrice Maud Delage est le personnage principal, mais c'est toute une petite équipe qui tient la vedette de ce commissariat d'Angoulême.

Cognac, un festival meurtrier:

Maud Delage, la trentaine affirmée et toujours célibataire, reçoit un appel inopiné qui la plonge dans son passé. Stéphane, son premier amoureux, son fiancé qui l'avait délaissée quelques années auparavant pour aller voir ailleurs si c'était mieux. Il est journaliste-photographe et doit couvrir l'événement annuel du festival du film policier de Cognac, une manifestation qui draine de nombreux amoureux du 7e art, et pour laquelle les acteurs se déplacent, accordant volontiers leurs autographes, pour la plupart.

Toutefois une enquête requiert ses services. Une jeune femme est tombée de quinze mètres, et la réception a été mortelle. Pour l'inspecteur principal Irwan Vernier, un Breton comme Maud Delage qui l'accompagne sur les lieux, il ne s'agit pas d'un suicide mais d'un meurtre. Des traces de strangulations éloquentes apparaissent sur le cou de la morte.

Evidemment, il leur faut s'intéresser aux proches de la jeune morte qui fréquentait depuis un certain temps une adepte du karaté. D'ailleurs, comme les trois mousquetaires, elles étaient quatre à se retrouver régulièrement. Mais une deuxième jeune femme est, elle aussi, la victime d'une tentative de meurtre.

Maud se rend à Cognac afin d'interroger une des amies des deux victimes et presque sous ses yeux, alors qu'elle est en compagnie de Stéphane, un nouveau meurtre est perpétré. Alors qu'elle procède aux premières constations, et que la quatrième compagne est arrêtée, malgré ses dénégations d'en être l'auteur, car se trouvant dans l'appartement de cette troisième défenestrée, un motard surgit voulant la prendre comme passagère sur son engin.

Irwan, Xavier, Maud forment une fine équipe complétée de Dimitri le stagiaire, et du commissaire Valardy. Si l'enquête concernant cette affaire qui met en scène des femmes, toutes lesbiennes ou presque, et insinue donc des crises de jalousie, une autre crise de jalousie risque de perturber les relations amoureuses épisodiques entre Irwan et Maud. Il leur arrive de coucher ensemble mais Maud tient à son indépendance, tout comme Irwan d'ailleurs. Et seul réside à demeure chez Maud, Albert, le chat.

Une intrigue sympathique qui nous plonge dans l'univers lesbien narré avec tact et dont l'épilogue joue sur une partie de cache-cache informative déjà moult fois utilisée.

 

Vent de terreur sur Baignes.

S'étant blessée à l'épaule, lors d'une planque sur un toit en compagnie d'Irwan, Maud Delage est en convalescence chez elle à Gond-Pontrouve, commune sise près d'Angoulême. Sa mère est venue de Bretagne afin de l'aider dans ses taches ménagères, mais cela pèse sur les épaules et le moral de la policière qui s'ennuie. Heureusement, elle reçoit la visite de Xavier qui lui donne quelques nouvelles, notamment une nouvelle affaire qui leur a échue à Irwan et lui. Retrouver un homme porté disparu. Un nommé Raymond Chantrel.

Le cousin banquier du disparu affirme ne pas eu de ses nouvelles depuis cinq mois, et pourtant son compte bancaire est régulièrement ponctionné. Sa maîtresse elle n'a plus de nouvelles depuis quatre mois. Toutefois elle leur apprend qu'il possède, ou possédait une maison à Baignes, au sud du département, en dessous de Barbezieux.

Pendant ce temps à Baignes, un jeune couple vit des moments difficiles. Surtout la jeune femme qui entend des bruits la nuit dans la cave. Les époux, alors qu'ils visitent les lieux, sont surpris de voir le lave-linge se mettre en route toute seule tandis que les néons s'éteignent. Et elle sent come une main sur son épaule, un souffle se propager.

Irwan, Xavier et Dimitri apprennent ces incidents lors de leur enquête et ils convient Maud à participer à leurs recherches. Maud qui a déjà eu maille à partir avec des événements surnaturels.

Ancré dans un registre fantastique, ce court roman permet à l'auteur de nous décrire sa région plus en profondeur que dans Cognac, un festival meurtrier et de mettre en avant quelques sites et monuments remarquables comme le château de Montausier. Xavier se montre féru de l'histoire locale mais ce n'est pas pour autant que l'ouvrage est un guide touristique. Tout s'intègre sans que les digressions géographiques et historiques prennent le pas sur l'intrigue.

Il apparait qu'au cours d'une conversation avec une charmante femme, Irwan ne voit pas le temps passer, ce que je comprends tout à fait. Cependant je m'étonne, qu'en arrivant chez cette dame, il est 16 heures (page 186). L'heure du thé pour certains. Comme Irwan est accompagné de Xavier, celui-ci ne peut s'empêcher d'étaler sa culture sur la région. Et à un certain moment Irwan, regardant sa montre, s'aperçoit qu'il est 15h55. Bigre !Non seulement on ne voit pas le temps passe mais on ne se rend pas compte non plus qu'il recule !

Chateau de Montausier

Chateau de Montausier

 

Ces deux courts romans de charmante facture classique pour l'un, fantastique pour l'autre puisqu'il aborde le surnaturel et ne propose pas un épilogue cartésien, ce qui eut été dommage, se lisent facilement et sont d'aimables divertissements entre deux romans plus complexes.

 

Autre édition : éditions JCL (Canada). Parution 28 août 2013. 326 pages.

Autre édition : éditions JCL (Canada). Parution 28 août 2013. 326 pages.

Première édition : Editions Le soleil de minuit. Parution 1996.

Première édition : Editions Le soleil de minuit. Parution 1996.

Première édition : Editions Le soleil de minuit. Parution 1996.

Première édition : Editions Le soleil de minuit. Parution 1996.

Pour en savoir plus sur les éditions Soleil de minuit et Marie-Bernadette Dupuy n'hésitez pas à vous rendre ici :

Marie-Bernadette DUPUY : Un festival meurtrier. Une enquête de Maud Delage. Editions de l'Archipel. Parution le 15 juin 2016. 336 pages. 19,95€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables