Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 12:21

Bon anniversaire à Jean-Paul Nozière né le 7 juillet 1943.

Jean-Paul NOZIERE : Des manches et la belle.

Délicious Djembé n’a pas dû tout comprendre ce que lui avait expliqué Manu Dobanga. Braquer un fourgon rempli de faux billets, avec à bord deux convoyeurs dont un rouquin sur l’Isardrome de l’A…

Et s’il n’a pas tout compris D.D. ce n’est pas forcément à cause de la migraine qui lui torpille le crâne malgré tous les comprimés qu’il a ingurgité, mais parce que Manu en était au moins à son dixième verre de rhum, que les numéros attribués aux autoroutes c’était plus compliqué que de jouer au loto et qu’il ne connaissait personne du nom de Rouquin.

Il pense toucher au bout lorsque, ayant roulé pendant cent soixante bornes, il trouve une aire de repos avec une Pizza Room. Il est content D.D. (c’est son surnom) et se frotte les mains par avance. Dans la salle de restaurant deux hommes sont attablés et l’un appelle l’autre Rouquin. C’est sur, il touche au but.

Il s’empare des clés du véhicule, un fourgon mortuaire. Ils sont forts ces Finlandais, en effet ce sont des Finlandais qui doivent convoyer l’argent, des faux billets mais ce n’est pas grave, ils sont forts ces Finlandais pense-t-il ébahi. Quelle classe et quel sens de la dissimulation !

Un prêtre noir, comme lui, qui traîne dans le secteur, n’aura plus à se poser de questions. D.D. s’en débarrasse à l’aide de son couteau suisse qui ne le quitte jamais et endosse sa soutane. Comme tenue de camouflage, on ne fait pas mieux. Et direction… Sponge, la petite ville où le curé malien devait officier, et à lui les billets.

Il ne va surtout pas revenir au bercail, remettre le pactole à Manu et toucher des peccadilles alors qu’une fortune l’attend dans le cercueil qui gît tranquillement parmi les fleurs artificielles.

 

D.D. n’a que vingt ans et ne comprend pas toujours tout, alors les événements qui vont suivre, ce sera plutôt en spectateur qu’il les subira, mais comme un spectateur à qui l’on demande de participer à une représentation dont il n’a pas compris le scénario.

Dans la veine de James Hadley Chase, le titre d’ailleurs de ce roman rappelle celui de J.H. Chase Une manche et la Belle, et qui fut adapté au cinéma par Henri Verneuil en 1957, Jean-Paul Nozière nous entraîne dans une espèce de parcours machiavélique et déjanté. Mais ce n’est pas pour autant que notre auteur se livre à l’écriture d’un pastiche. Il possède son univers et ses points de fixation, qui deviennent de plus en plus prégnants à cause de l’actualité malsaine entretenue par nos hommes politiques.

Un petit roman (par le nombre de pages), agréable à lire et qui sous couvert d’une certaine légèreté de ton, donne à réfléchir, ne serait-ce que sur les motivations de familles qui adoptent un petit Noir (né au Tanganyika dans le roman), comme ils adopteraient un animal de compagnie.

 

Jean-Paul NOZIERE : Des manches et la belle. Suite Noire N°34. Editions La Branche. Parution janvier 2010. 94 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables