Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 juillet 2016 1 25 /07 /juillet /2016 11:32

Tombe la neige
Tu ne viendras pas ce soir
Tombe la neige
Et mon cœur s'habille de noir

 

Brigitte GUILHOT : Soluble.

Bloquée par la neige dans sa maison isolée, dans un lieu-dit de montagne, loin de tout, Rita, la narratrice, vit avec pour toute compagnie son chat le bien-nommé Elgato.

Ce matin-là, surprise ! La neige, non seulement cerne tout, mais a érigé un mur tout autour de la maison, bloquant les issues. De quoi rester coite, en plein milieu de l'escalier, vêtue d'une veste rouge de camionneur. Une veste offerte.

Petit rituel matinal, allumer la radio. Et dans les grésillements émis Rita entend une information hachée, qui la touche de près. De très près.

Astérion H., le poète, l'écrivain, l'homme de théâtre, qui a effectué quelques séjours en prison, Astérion H. s'est éteint le matin même à l'hôpital Tenon. La voix sans visage du transistor est brutalement coupée. Rita est désemparée. Non pas parce que la radio est devenue muette, mais bien par cette annonce qui la bouleverse.

Astérion H. monamour, monamour, monamour.... Comme un mantra Rita psalmodie ces mots enchaînés, comme elle était enchaînée à Astérion, comme Astérion était enchaîné à la vie. En principe. Et pourtant il est parti...

Les jours vont passer, Rita est anéantie, désemparée, perdue, en colère également. Astérion faisait partie intégrante de sa vie et il revient quotidiennement dans sa pensée, lui suggérant des idées, des faits, des gestes. L'esprit lui joue des tours, Elgato n'en peut mais. Et puis le Livre d'Astérion est là qui lui tend les pages, elle se remémore des phrases, des écrits, comme des maximes.

Une mouche tournicote, l'importune et bientôt Rita se demande si le corps d'Astérion n'a pas envahi celui de ce diptère enquiquineur. Et pour faire bon compte, bon conte, la mouche va se trouver emprisonnée dans les pages du livre.

 

Sous forme de long message destiné à l'édification d'un enfant, celui de sa fille, Rita la narratrice clame, crie son amour envers Astérion, mais également son désespoir, son accablement, son envie de le revoir, de l'étreindre. Elle se remémore des épisodes passés en sa compagnie, mais d'autres petits faits qui se rattachent à sa maison à sa vie quotidienne, à l'après nouvelle du décès.

Elle raconte ce que l'on peut ressentir dans ces moments d'égarement, de perturbation morale, physique, psychique, cette longue déliquescence dans un trou d'enfer, dans une claustration voulue par les éléments météorologiques et peut-être sa volonté.

Une histoire dont l'épilogue réserve des surprises en cascades, qui s'enchaînent inéluctablement pour le plus grand plaisir du lecteur, et qui explique des petits faits, des gestes, des pensées, qui semblaient anachroniques ou pour le moins surprenants.

 

Pour commander l'ouvrage, se rendre ci-dessous

Autre chronique sur Brigitte Guilhot :

Brigitte GUILHOT : Soluble. Editions de L'Ours Blanc. Parution le 19 juillet 2014. 120 pages. 9,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables