Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2016 4 30 /06 /juin /2016 13:22

Des baffes et des claques...

Léonard TAOKAO : Des basses et débâcles.

L'hiver Thomas travaille comme commis de cuisine dans une station de ski. Au moins il est au chaud, au lieu de se geler sur les pistes comme moniteur pour débutants. Et ses quatre ou cinq mois de saison effectués, il regagne le Cantal retrouver ses amis qui gîtent dans une vieille ferme où ils vivent de l'argent gagné avec de petits boulots.

En réalité leur principale occupation estivale est de participer à des fêtes musicales en plein air, comme animateurs. Des raves parties, cela s'appelle. Les bêtes raves, pour certains. Mais ce n'est pas un petit déménagement, car outre les voitures particulières, des caravanes et même un camion sont indispensables pour transporter tout le matériel de sonorisation et les projecteurs. Ils se sont fait une renommée qui va au delà des frontières comme robots mixers de musique électronique.

Cette année là, Thomas ne rentre pas seul au bercail. Il est accompagné d'un jeune chien qu'il a adopté, car cela lui fendait le cœur de savoir que sinon l'animal irait dans une SPA ou un refuge du même acabit. Au début, le canidé se nommait Choco, c'était beau pourtant Choco, mais les copains de Thomas ont préféré l'affubler du nom de Loco. Peut-être parce que Loco motive...

Ils herborisent, car ils font une grande consommation de flore prohibée, ils s'envoient quelques cachets aussi, et ils retournent en enfance en suçant des buvard trempés d'acide. Bref la belle vie sans oublier les liquides permettant de digérer tout ça. Et parfois la tête brinqueballe.

Il ne faut pas oublier non plus qu'ils investissent des terrains qui ne leur appartiennent pas et les propriétaires n'hésitent pas à appeler la maréchaussée pour les déloger. Mais même si les propriétaires des parcelles occupées, les riverains mécontents du boucan ne se manifestent pas, les gendarmes sont toujours sur le qui vive, alors ils jouent aux gendarmes et aux voleurs. Heureuse jeunesse qui subit toutefois des désagréments dans leurs affrontements.

 

Encore une histoire de drogue, d'alcool, pas trop de sexe, beaucoup de mots anglo-saxon, auxquels je ne comprends pas grand chose.

Petit aparté : depuis le Brexit, ou sortie de la Grande-Bretagne de l'Union Européenne, il va falloir se munir d'un visa pour franchir les frontières et payer une taxe de douane pour l'intromission et l'utilisation de mots et locution d'origine anglaise. Donc, théoriquement, les auteurs et les éditeurs, n'étant pas fortunés pour la plus grande part, devront se méfier du langage usité, sous peine de subir une pénalisation financière. Fin de l'aparté.

 

Donc à priori, cette histoire ne m'aurait guère intéressé si Loco ne sauvait pas la mise.

En effet ce brave chien recueilli par Thomas, et rien que pour cela ce musicien adepte des vinyles me serait sympathique, Loco, donc, partage la vedette avec son nouveau maître. Et chacun à leur tour ils narrent les aventures, et mésaventures qu'ils subissent, les désagréments, les joies aussi lorsqu'il y en a. Loco vit avec les autres chiens de la troupe, possédant des affinités avec certains, ressentant du mépris ou de l'agacement pour d'autres. Le monde animal n'est guère différent de celui des humains, et si affrontement se produit, ce n'est pas pour des futilités politiques, religieuses ou autres, mais parce qu'une gamelle pleine est en jeu.

Loco est un philosophe qui s'ignore, tout comme ses congénères. Ainsi un dogue argentin squelettique harangue la petite troupe de canidés :

Oui, chiens et chiennes de toutes races. Oui, je vous le répète. Le problème n'est pas trop de savoir comment l'homme est apparu, encore moins la façon dont il a évolué. Le problème est bien de trouver une solution pour enfin s'en débarrasser.

Loco pense aussi à la destinée de ses frères inconnus :

J'eus une pensée soudaine pour tous mes congénères qui vivaient en immeuble ou tournaient en rond dans le minuscule jardin d'une ridicule maison de lotissement. Que retiendront-ils de leurs vies quand ils feront le point à la porte du paradis des clébards.

Loco est un chien intelligent, instruit, qui regarde la vie avec sagesse. Et en cela il est plus intéressant à suivre dans ses déambulations et ses périples que ceux des humains qu'il côtoie.

Et comme c'est un roman à deux voix, ou plutôt à deux écritures, on peut suivre les réflexions et les pérégrinations de Thomas et de Loco grâce à des caractères d'imprimerie différents.

Léonard TAOKAO : Des basses et débâcles. Collection Bordeline. Editions Territoires Témoins. Parution 25 mai 2016. 172 pages. 15,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables