Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2016 3 10 /02 /février /2016 09:00

Un Bon petit Diable ?

Gilles BORNAIS : Le Diable de Glasgow.

Août 1887. Joe Hackney, ancien loubard des bas-fonds londoniens et promu détective à Scotland Yard, est envoyé à Glasgow par son patron, “ l’incapable en chef ”, afin de résoudre sa première énigme.

Une banale histoire de cambriolage qui a laissé sur le carreau un lord et son domestique. Toutefois il existe entre ce double meurtre et celui commis deux ans auparavant une analogie. Les blessures sont identiques, perpétrées par un poinçon, avec des traces de rouille sur les plaies, produites par un mouvement circulaire inhabituel.

En fouillant les archives, Hackney et Buchanan, le constable qui lui a été attribué comme partenaire, découvre que d’autres meurtres, dont l’assassin n’a pas été identifié, ont été exécutés quelques années auparavant. Dix ans, vingt ans et même plus. Toujours les mêmes stigmates. Les témoins ou proches des victimes donnent le même signalement d’un homme susceptible d’avoir réalisé ces crimes. Un certain Hogg, dont l’un des membres supérieur est atrophié. Seulement, impossible de mettre la main dessus, et qui plus est, il existe une incompatibilité sur l’âge du présumé meurtrier.

Hackney aura bien du mal à résoudre cette enquête, d’autant que Buchanan est grièvement blessé au cours d’un voyage destiné à recueillir des renseignements, que son patron le réclame à corps et à cris dans la capitale et que le chef constable de Glasgow ne met pas vraiment du sien pour l’aider, au contraire. Et s’il ne s’agissait que de tracas d’ordre professionnels ! Hackney est amoureux d’une fille facile qu’il aimerait oublier tandis que sa mère garde en reliques les affaires que son père, un cafetier, portait lorsqu’il a été assassiné.

 

Un roman noir qui nous plonge au cœur de l’époque victorienne, dans les brumes écossaises et celles occasionnées par la bière, avec une trame historique et un épilogue fantastique.

Un heureux mariage des genres qui nous faisait espérer, lors de la parution de ce roman, une suite rapide des aventures de Hackney, un souhait heureusement concrétisé.

Gilles Bornais avec cet ouvrage damne le pion aux maîtres britanniques du genre.

 

Gilles BORNAIS : Le Diable de Glasgow. Collection Le Masque Poche N°72. Editions du Masque. Parution 10 février 2016. 350 pages. 7,50€.

Première édition Collection Pique rouge. Atout éditions. Mai 2001.

Réédition Pocket février 2004.

Réédition Collection Grands Détectives. Editions 10/18. juillet 2008.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 11/02/2016 12:09

Allez écrire du policiers en terre britannique, un sacré pari. Réussi, on dirait.

Oncle Paul 11/02/2016 15:20

Pari réussi, en effet.... Du moins pour moi.

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables