Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2015 1 28 /12 /décembre /2015 10:07

Te souviens-tu de nos... de nos quoi au fait ?

Serge RADOCHEVITCH : Amnésie.

A la suite d'un accident de voiture, Pierre-Julien Renouart est devenu amnésique. Il ne se souvient de rien mais n'a pas tout oublié. Il parle, sait lire, écrire, compter, de quoi se débrouiller dans sa nouvelle vie.

Mais à part ça, il lui faut tout réapprendre. Son nom, d'abord, renouer avec ses parents, son frère Régis, son divorce, tous ces petits événements qui marquent une vie. Régis, par exemple, aujourd'hui marié, tiens il ne le savait pas. Normal parce qu'ils sont brouillés depuis dix ans, depuis qu'il a fichu à la baille ce frangin qui avait osé gagner contre lui un match de tennis. Un match important alors que d'habitude Régis perdait tout le temps. Et ce n'est pas parce que son frère était plus jeune de quatre ans, mais parce que lui Julien était le meilleur sur le papier et qu'une jeune fille qui était venue le voir était partie à la fin en le méprisant. Du moins c'était ce qu'il avait ressenti. Seulement Julien était agressif, ne s'était pas maîtrisé, et son ménage avait capoté aussi à cause de sa violence.

Pierre-Julien a décidé qu'il s'appelait Julien, tout court, Pierre devenant son double, son ectoplasme, celui avec qui il peut converser en tête à tête. Au moins personne ne le contredit. Un retour dans la famille raté, mais cela ne le gêne pas outre-mesure. De même que son retour à la vie civile comme agent immobilier, ses congés de maladie empiétant sur son travail. D'ailleurs son patron ne se gêne pas pour lui signifier un congé définitif et il peut aller voir ailleurs si quelqu'un désire l'embaucher.

Alors il traîne dans les bars, fait des rencontres. Notamment Bobosse. Mais également Michèle, jeune journaliste que cette histoire d'amnésie intéresse. Il lui narre ses mésaventures et bientôt ils seront proches, très proches. Elle est tombée amoureuse, ce sont des choses qui arrivent. Il est également abordé par Daniel qui se promène avec un cartable en cuir. Dedans, un manuscrit que Julien récupère. Mais Daniel disparait. Julien exhibe fièrement son manuscrit et Michèle qui en ignore la provenance propose de le soumette à un éditeur. Edité ce roman connait un gros succès.

Son statut d'amnésique intéresse les bourgeois nancéiens et Julien est invité sans discontinuer. Il fait figure de bête curieuse, pourtant un soir, un homme portant beau le prend à part et affirme que comme lui, Julien est un tricheur.

Cependant Michèle se pose des questions. Est-il amnésique, un peu, beaucoup, ou pas du tout ? Le succès littéraire engendre des rentrées d'argent et Julien peut s'installer en dehors de Nancy dans une propriété. En compagnie de Michèle il se promène dans les environs, dans un bois proche, près d'un précipice. Estimant celui-ci dangereux il pose un grillage. Mais celui-ci n'est pas assez efficace, car un jour Michèle est découverte morte, en bas de l'abîme. La clôture a été défoncée. Acte de malveillance ? Accident ?

Lydia, la sœur de Michèle n'est pas convaincue de cette dernière hypothèse. Elle en fait part à un policier qui n'en peut guère, toutefois il demande à Simon Bielik, un ami journaliste, de fouiller dans cette histoire et de se faire une opinion.

Julien continue de vivre normalement, retrouvant de temps à autre Bobosse, son ami de beuverie. Il croit apercevoir Daniel. Le véritable auteur du manuscrit ne serait-il pas décéder ? Une question qui le taraude. Mais Simon Bielik est à l'affût.

 

Le début de ce roman est déconcertant par le style narratif employé par l'auteur. L'auteur voyage dans le temps, employant l'imparfait ou le présent, et indifféremment la première personne ou la troisième personne du singulier. Mais bientôt on oublie ce tic littéraire, cette impression bizarre pour se plonger dans cette histoire qui réserve bien des surprises.

L'auteur, qui a déjà mis en scène Simon Bielik dans deux précédents romans, sait faire monter la pression, grâce à ce que raconte, dévoile Julien, et les interventions des autres personnages, qui s'insèrent dans un même paragraphe, comme ces discussions que l'on entend dans des réunions, discussions auxquelles il nous arrivent de participer, et qui se mélangent quelque peu.

Cette forme narrative permet de montrer l'ambigüité amnésique de Julien, de son ambivalence, voire de sa bipolarité.

Evidemment cela demande un peu de concentration de la part du lecteur, mais comme ce roman est prenant et de plus en plus intrigant au fur et à mesure du développement, on se laisse subjuguer et prendre par la main, ou plutôt par les yeux, volontiers.

Le thème de l'amnésie a été maintes fois utilisé dans les romans policiers ou noirs, mais Serge Radochévitch l'aborde différemment, de manière innovante et intéressante, lui offrant une autre dimension. Je pourrais citer par exemple : Retour au Magenta de Marc Villard, Qui veut la peau de Philip Banter de John Franklin Bardin, Le patient 127 de Gilbert Gallerne, Bone de George Chesbro, Le syndrome Copernic d'Henri Loevenbruck, La mort au doux visage de Béatrice Nicodème, Dérapage de Jean-Pierre Ferrière... Une liste non exhaustive dont vous pouvez retrouver certaines chroniques dans ce blog.

 

Et comme deux avis valent mieux qu'un, je vous incite à lire celui de Pierre sur Black Novel1 :

Serge RADOCHEVITCH : Amnésie. Collection Bordeline. Editions Territoires Témoins. Parution 5 octobre 2015. 184 pages. 18,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 28/12/2015 16:19

Le style m'intrigue. J'espère qu'il croisera ma route.

Oncle Paul 29/12/2015 19:36

Donne-moi ton adresse via le contact sous les petites lignes de présentation (en haut du blog à droite)

Alex-Mot-à-Mots 29/12/2015 19:17

Ce serait vraiment gentil de ta part.

Oncle Paul 29/12/2015 17:45

J'espère que tu le trouveras afin que tu puisses t'imprégner du style. Mais je peux te le prêter si tu veux

Pierre FAVEROLLE 28/12/2015 11:56

Salut Paul, ce fut presque une lecture commune (ou du moins publiée le même jour !). Ton avis est intéressant, et donne une approche différente. Amitiés

Oncle Paul 28/12/2015 12:09

Bonjour Pierre
Chacun écrit selon sa sensibilité et sa perception, ce qui offre aux visiteurs la possibilité de découvrir un roman sous ses diverses facettes. Du moins je l'espère. Bon début de semaine
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables