Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 13:15

Hommage à John Dickson Carr, né le 30 novembre 1906, à Uniontown en Pennsylvanie.

John Dickson CARR : Le gouffre aux sorcières

Il faut peu de choses pour créer et entretenir une légende.

Par exemple à Chatterham, parce que certains représentants de la famille Starbeth sont morts la nuque brisée, la croyance populaire voudrait que les descendants de Timothy subissent le même sort.

Une coutume régit la vie de cette famille : le soir de ses vingt-cinq ans, entre vingt-trois heures et minuit, l'aîné des Starbeth doit se rendre dans le pénitencier désaffecté puis dans la chambre du Prévôt, un de leurs ancêtres, ouvrir le coffre-fort et ramener une preuve de sa présence.

Quel mal y-a-t-il à respecter une coutume, n'est-ce pas Martin Starbeth ? Aucun, sinon subir le sort de ses ancêtres.

Pour le docteur Gideon Fell, les légendes et les coutumes ont toujours un fond de vérité, et un assassinat ne se peut se perpétrer que par un mortel mal intentionné.

 

Ce roman de John Dickson Carr, écrit en 1933 et inédit jusqu'à sa parution en 1989, met en scène pour la première fois le lexicographe Gideon Fell. Un personnage haut en couleurs, préférant la bière au thé et qui fait ses choux gras des mystères.

Immense, à la limite de l'obésité, il ne se déplace la plupart du temps qu'à l'aide de ses cannes. Il est marié à une petite femme charmante, véritable feu-follet, myope et quelque peu étourdie.

Le gouffre aux sorcières, l'un des premiers romans écrits par John Dickson Carr, annonce les thèmes chers à l'écrivain : meurtre en chambre close, une atmosphère étouffante, angoissante, assaisonnée d'une pointe de fantastique et relevé d'une pointe d'humour.

Un livre qui malgré sa traduction tardive, je rappelle que ce roman date de 1933 mais n'a été publié en France qu'en 1989, n'a pas pris une ride.

Réédition volume Les intégrales John Dickson Carr N°1. Parution décembre 1991. 1120 pages. Docteur Fell. Comprend Le gouffre aux sorcière; Le chapelier fou; Le huit d'épée; Le barbier aveugle; L'arme à gauche.

Réédition volume Les intégrales John Dickson Carr N°1. Parution décembre 1991. 1120 pages. Docteur Fell. Comprend Le gouffre aux sorcière; Le chapelier fou; Le huit d'épée; Le barbier aveugle; L'arme à gauche.

John Dickson CARR : Le gouffre aux sorcières (Hagg's Nook - 1933. Traduction de Dominique Monrocq). Le Masque Jaune N°1944. Edition Librairie des Champs Elysées. Parution janvier 1989.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 01/12/2015 11:24

Il faut placer la Pennsylvanie sur une carte les yeux fermés, c'est ça ?

Oncle Paul 01/12/2015 11:59

Et si je te dis Etats-Unis d'Amérique, Et plus précisément
La Pennsylvanie est un État des États-Unis, bordé au nord-ouest par le lac Érié, au nord par l'État de New York, à l'est par le New Jersey, au sud par le Delaware, le Maryland et la Virginie-Occidentale et à l'ouest par l'Ohio.
Mais comme je n'irai jamais... Et puis c'est vrai, j'aurai pu arrêter mon accroche à 1906, mais comme Dickson Carr était le plus Anglais des Américains, contrairement à James Hadley Chase qui était le plus Américain des Anglais...

Xavier Lechard 30/11/2015 16:13

Une réédition serait la bienvenue, le Masque doit bien cela à un auteur qui a "ressuscité" la collection dans les années 80 et 90 et dont Roger Martin avait bien raison de dire qu'il réconcilie toutes les chapelles.

Oncle Paul 30/11/2015 16:26

C'est vrai. John Dickson Carr est un auteur indémodable que l'on prend plaisir à lire ou à relire les œuvres. Néo également avait fait un grand travail de réédition au début des années 1980. Guérif a fait quelques tentatives, mais apparemment, Carr n'est pas dans l'esprit des lecteurs de Rivages.
Bonne journée et bonne semaine de lectures

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables