Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2015 3 18 /11 /novembre /2015 08:40
Histoires à mourir debout. Présentées par Jon L. Breen et John Ball.

Dans l'esprit d'Alfred Hitchcock mais pas dans la forme...

Histoires à mourir debout. Présentées par Jon L. Breen et John Ball.

Histoires présentées par... Il eut mieux valu écrire Non présentées par... car en guise de présentation, nib de nib. Choisies par... est le mot qui convient le mieux.

Heureusement pour les vieux routiers de la littérature policière, certains noms sont familiers. Certains, mais pas tous. Alors une fois de plus, j'enfourche mon cheval de bataille, je me répète, et déplore qu'une courte biographie des auteurs ne soit pas en complément des nouvelles de ce recueil, avec un appareil critique de présentation ou de choix des textes.

Quoiqu'il en soit, j'ai pris plaisir à lire des histoires inédites de grand messieurs de la littérature noire américaine, dont les noms sont :

William Campbell Gault, Michael Collins, Robert Bloch, Brian Garfield, Howard Browne, Dan J. Marlowe ou encore Gary Brandner...

Un heureux mélange de textes anciens et modernes, par des auteurs qui ont largement contribué pour certains au succès de la Série Noire, et que les jeunes ou nouveaux lecteurs de cette vénérable collection découvriront avec intérêt.

Il est dommage, par exemple, qu'un auteur comme William Campbell Gault soit quelque peu oublié alors qu'il fut l'un des représentants les plus marquants de la Hard Boiled Scool.

Difficile de faire une sélection parmi toutes les nouvelles proposées, mais j'avoue avoir un faible pour La Dernière représentation de Robert Bloch.

Disons qu'en un heureux mélange toutes les facettes ou presque de a littérature noire sont représentées, du noir très noir, à l'humour morbide en passant pas la Detective Story.

 

Richard Levinson & William Link : Jeu d'enfant (Child's play - 1958).

Elizabeth McCoy : Henry et Madame Huit (Henry's Eight - 1977).

Howard Browne : Visite à domicile (House call - 1956).

Dan J. Marlowe : C'est du joli ! (By Mean's Unlovely - 1985).

Maxine O'Callaghan : La charmante vieille dame assise dans le parc (The Sweet Old Lady Who Sits in the park - 1987).

Brian Garfield : La trève (King's X - 1987).

Nan Hamilton : Faits l'un pour l'autre (Made for Each Other - 1987).

Rayond Obstfeld ; Il y a quelqu'un dans la cuisine avec Dinah (Someone's in the Kitchen with Dinah - 1981).

John Ball : Bonsoir, Monsieur Tibbs (Good Evening, Mr Tibbs - 1987).

Robert Bloch : La Dernière Représentation (Final Performance - 1960).

Michael Collins : Meurtre d'une nuit d'été (Hot Night Homocide - 1968).

William F. Nolan : Un type vraiment sympa (A Real Nice Guy - 1980).

William Campbell Gault : Quatre chute (And murder Makes Four ! - 1951).

Gary Brandner : Les Chasseurs de pigeon (The Pigeon Hunters - 1974).

 

Histoires à mourir debout. Présentées par Jon L. Breen et John Ball. (Murder, California Styles - 1987. Traduction de Rosine Fitzgerald). Série Noire N°2177. Parution avril 1989. 288 pages. 7,10€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Spécial Série Noire
commenter cet article

commentaires

bér mots et idées 29/01/2016 11:38

Ce livre m'a permis de rester debout toute la nuit. Excellente analyse.

Oncle Paul 29/01/2016 11:45

Merci !

Xavier Lechard 18/11/2015 13:50

J'ai échangé quelques mails autrefois avec Jon L. Breen et il semble que le traducteur et/ou les éditeurs aient pas mal sabré dans l'original. Breen était ainsi présent au sommaire avec une nouvelle située dans le milieu du base-ball mais elle a sauté parce que - d'après les éditeurs - les Français ne sont pas familiers avec ce sport et ne l'auraient donc pas comprise! J'imagine qu'il devait également y avoir une préface - Breen est un critique et anthologiste très réputé aux Etats-Unis, une sorte de Michel Lebrun américain - et qu'elle a elle aussi fait les frais du "calibrage". L'intégrité des textes n'était pas une valeur socle de l'édition en ce temps-là, les choses ont (heureusement, sur ce point) bien changé depuis...

Oncle Paul 18/11/2015 16:00

Merci Xavier pour cet éclairage. Malheureusement, ne pratiquant pas la langue de Raymond Chandler, je ne pourrais même pas lire le texte originel si je le possédais. Mais c'est dommage que l'ouvrage en question ait été sabré... Peut-être serait-il bon de le rééditer en intégralité, car je pense que bon nombre de lecteurs ont été comme moi déçus.
Merci...

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables