Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 novembre 2015 1 09 /11 /novembre /2015 12:08
Don TRACY : Tous des vendus !

Et pas un pour racheter l'autre...

Don TRACY : Tous des vendus !

La boxe n'est plus ce qu'elle était, ayant laissé la place au catch. Des combats qui paient moins, des blessures au nez et à un doigt, et Benjamin S. Neischtadt plus communément appelé Johnny Thompson a raccroché les gants. A vingt-trois ans il s'est reconverti comme convoyeur d'argent et il voyage sous la chaleur dans un fourgon blindé en compagnie d'Old Mac, Bailey étant le chauffeur, dans Baltimore et les environs.

Il gagne sa vie, sans plus, et habite chez Man avec son jeune frère Spade. Il accepte de servir parfois de partenaire d'entraînement dans son ancien club, et prodigue ses conseils pour quelques dollars de plus. Seulement il s'est entiché d'Anna, laquelle exerce le chaud et le froid avec lui.

Il rencontre dans un bar Slim lequel est accompagné de Mickey. Johnny connait Slim depuis longtemps mais ils naviguent dans des eaux différentes. Slim barbote dans des eaux troubles, se plaçant de l'autre côté de la barrière, du mauvais côté. Ce n'est pas ce qui interloque Johnny, mais le fait que Slim lui annonce qu'il sort avec Anna.

Anna est attirée par l'argent, et n'a jamais accordé ses faveurs à Johnny, sauf quelques baisers sans importance de temps à autre. Toutefois Johnny continue son travail dans l'entreprise de location de camions blindés. Avec bonheur même, car il parvient à déjouer une attaque, pour le plus grand plaisir de son patron qui lui octroie ainsi qu'à ses collègues une prime. Et Slim propose même à Johnny de trouver du boulot à son frère Spade. Une bonne nouvelle compensée par une mauvaise. Slim annonce son mariage avec Anna.

Bertha est une prostituée, et pourtant Johnny et elle s'entendent bien. C'est une amie à laquelle il se confie volontiers. Mais ce n'est qu'une amie et Johnny pense toujours à Anna, Anna dans les bras, dans le lit de Slim. Pourtant il ne peut s'empêcher d'accepter de rencontrer le couple chez eux, de déguster un verre, voire plus. Et lorsque Slim part en voyage pour affaires, il retrouve Anna, laquelle lui fait part de son plaisir de le retrouver. Très plaisir. Johnny se demande jusqu'à quand Slim ignorera son infortune. Sait-il ou ne sait-il pas, Johnny est dans le doute, surtout lorsque Slim lui demande de collaborer au braquage de son propre fourgon blindé. Johnny ne peut refuser, et il se demande comment il va pouvoir se sortir de cette impasse.

 

Ce premier roman de Don Tracy, publié aux USA en 1934, comporte tous les éléments, les thèmes du roman noir, devenus des classiques et qui seront largement exploités par la suite par les romanciers américains et français. Anna s'érige comme la vamp, personnage indispensable de ce genre littéraire, et Johnny le naïf qui se fait gruger, mener par le bout du nez. Ce qui par ailleurs ne justifie pas son surnom de Nez-plat, son appendice ayant été écrasé lors d'un combat de boxe.

Johnny, malgré cette ingénuité, se montre toutefois moins candide au fur et à mesure des événements, essayant de rester dans le droit chemin tout en voulant monter dans l'échelle sociale pour conquérir sa belle.

Certaines scènes ne pouvaient manquer d'intéresser les cinéastes, ce qui fut fait, puisque ce roman a été adapté au cinéma sous le titre, trop explicite, Pour toi j'ai tué. Réalisation de Robert Siodmak, avec Burt Lancaster, Yvonne de Carlo et Dan Duryea.

Parmi les protagonistes qui composent cette tranche de vie, le personnage de Bertha, la prostituée, est particulièrement touchant. Ce que l'on appelle non sans raison une respectueuse. Un peu comme la fille du port dans Milord interprété par Edith Piaf.

 

Toutes les femmes sont des menteuses et des salopes, lui répétais-je (Johnny).
Pas moi, dit-elle. Je suis une putain.
Toi, c'est différent. Je parlais des femmes convenables.

C'est dur d'avoir à se contenter d'une mauvaise imitation d'une chose qu'on a désirée si longtemps.

Réédition collection Carré Noir N°149. Parution octobre 1973.

Réédition collection Carré Noir N°149. Parution octobre 1973.

Don TRACY : Tous des vendus !

Don TRACY : Tous des vendus ! (Criss Cross - 1935. Traduction de Marcel Duhamel et Patrice Dally). Série Noire n°14. Parution octobre 1948. 188 pages.

Nouvelle édition parue en juin 1995. 208 pages. 6,65€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Spécial Série Noire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables