Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2015 2 08 /09 /septembre /2015 12:37

Un voyage dans les Vosges avec Pierre Pelot comme guide.

Pierre PELOT : Noires racines.

Et il nous fait découvrir des personnages hors du commun, le contraire de héros.

Ils ne sont pas extraordinaires, ils sont plutôt marginaux, différents, un peu paumés. J’ai eu l'occasion de comparer Pelot, lors de la présentation d'un de ses précédents roman, à Giono, Hemingway ou Steinbeck. Cette fois encore la présentation de ces personnages m’a fait penser à Steinbeck. Mais attention, ce ne sont que des réminiscences littéraires, uniquement, car Pelot possède son style propre, il invente ses personnages bien à lui, toujours dépassés par les évènements, frustres, fragiles.

 

Popeye, c’est le surnom du personnage principal, Popeye est chômeur. Il habite une maisonnette attenante à son ancienne usine, maintenant désaffectée. Il boit, c’est son passe-temps, son plaisir, une habitude, néfaste peut-être, car cela lui a déjà joué des tours, mais quoi, ce n’est pas de sa faute. Et puis il y a les copains avec qui il boit et joue aux cartes. Bon, d’accord, après il a des trous de mémoire, ses copains lui jouent des farces, mais ce n’est pas bien méchant, enfin pas trop. Comme le jour où il a du rentrer de Mulhouse à pied, quarante kilomètres. Une farce quoi, pas bien méchante.

Un jour, ou plutôt un soir, Patte-en-biais et ses autres copains l’oublient dans un bois. Il est recueilli par Noé qui le prend en charge, lui offrant gîte et couvert. Il lui offre aussi sa fille, Lise, et Lise, sacré nom de bois, elle a une poitrine à s’en ébouriffer les cheveux. La ferme plus Lise, tout ça qu’il lui offre Noé, et Popeye serait bien d’accord pour rester, Patte-en-biais et les autres de l’autre côté de la montagne n’auraient plus de raisons de se moquer de lui. Oui ! mais, il y a Jeudi et Jeudi, c’est quelqu’un !

 

Pierre Pelot nous offre un livre intimiste aux protagonistes poignants et Popeye est de la race de ceux qui se laissent mener pas le bout du nez.

Et sa rencontre avec Lise, Noé et Jeudi font découvrir un personnage qu’il ne se connaissait pas. En fait, ce sont des révélateurs.

Mais sacré nom de bois que peut-on faire pour les autres quand on émerge à peine du néant et qu’il faut se découvrir soi-même.

 

Réédition format Kindle avril 2014. 2,99€.

Réédition format Kindle avril 2014. 2,99€.

Pierre PELOT : Noires racines. Collection Sueurs froides. Editions Denoël. Première édition novembre 1985. Réédition 1997. 170 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables