Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 septembre 2015 3 09 /09 /septembre /2015 11:08
Bill PRONZINI : Le carcan

Le Nameless n'est pas Houdini !

Bill PRONZINI : Le carcan

Inévitablement dans la profession de détective privé, on s'attire bien des inimitiés.

Pour quelles raisons et par qui le Nameless, qui songeait sérieusement à prendre sa retraite, s'est-il fait enlever et mettre aux fers dans une cabane abandonnée, loin de toute habitation ?

Des questions qu'il va pouvoir cogiter en toute tranquillité, enchaîné qu'il est et n'ayant d'autres activités que le recours à la gymnastique pour se réchauffer.

Faut dire qu'en pleine forêt, à quelques jours de Noël; il n'a guère d'occupations. Heureusement, il possède des vivres, mais il faut savoir rester raisonnable et économiser les provisions.

En réalité, le seul point important dans cette affaire, c'est comment arriver à ôter cette chaîne qui le retient prisonnier, après il avisera. Suffit d'avoir la volonté, le moral, et cette espèce d'exaltation qui ferait renverser des montagnes par un manchot.

 

Un excellent, roman, peut-être le meilleur que Bill Pronzini ait écrit depuis quelques années, dans lequel l'horreur, l'angoisse, le suspense, la quête se trouvent intimement mêlés.

Plus que l'enquête et les motivations de celui qui séquestre le Nameless, ce sont les différents stades par lesquels passent celui-ci qui font l'intérêt du roman. Perplexité, colère, angoisse, découragement, peur, fébrilité, accablement, espoir, attente, joie, habitent tour à tour le Nameless.

Conseillé à tous ceux qui ne connaissent pas encore Bill Pronzini. Quant aux autres, nul doute qu'ils n'auront pas attendu mon avis pour se le procurer. Cerise sur le clafoutis, ce livre est toujours disponible sur le site de la Série Noire.

 

Bill PRONZINI : Le carcan (Shackles - 1988. Traduction de Noël Chassériau). Série Noire N°2181. Parution avril 1989. 288 pages. 7,10€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Spécial Série Noire
commenter cet article

commentaires

Boris 09/09/2015 13:41

Pour moi le meilleur de tous ceux avec le Nameless ; je l'ai chroniqué dans le N° spécial et collaboratif de la revue 813 : 'Nos 100 polars préférés'. Tiens, j'ai acheté Melle Soitude à Paris, la semaine dernière.

Boris 10/09/2015 00:29

Oui, j'avais beaucoup aimé aussi Mercredi des cendres, pour les mêmes raisons que toi.

Oncle Paul 09/09/2015 14:44

Je suis entièrement d'accord avec toi Boris, mais j'ai bien aimé Mercredi des Cendres également. Peut-être l'atmosphère de la Louisiane, du Carnaval et du vaudou.
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables