Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 09:35
Pascale FONTENEAU : Confidences sur l’escalier.

Moins discret que confidences sur l'oreiller...

Pascale FONTENEAU : Confidences sur l’escalier.

Un escalier, c’est un lieu de passage parfois bruyant, mais ce peut être aussi un endroit privilégié pour se raconter ses petites histoires, ses confidences, pour se débarrasser de ce qui depuis des mois vous turlupine et vous angoisse.

Une confession sur des marches d’un immeuble qui se dresse au milieu d’autres immeubles dans une cité ouvrière et banlieusarde.

Des marches qui conduisent aussi bien au Ciel qu’en Enfer. Sur ces marches, deux personnages, le narrateur et son confident qui pourrait tout aussi bien être vous que moi.

Dans cette cité Paradis, où il ne se passe jamais rien d’important, le locuteur traîne son ennui parmi les parallélépipèdes de béton, comme un retraité se laisse promener par son chien. Il fait partie du décor. Un jour une Lolita de quartier prénommée Catherine lui propose de vendre une radiocassette. Le lendemain, elle veut se débarrasser d’un magnétoscope. Notre conteur en mal d’épanchement la dirige vers un ami. Il n’a pas envie de se retrouver en fin de semaine à la tête d’un magasin d’électroménager.

Cependant ce manège l’intrigue et, n’ayant rien de mieux à faire, se met à épier les faits et gestes de cette adolescente qui brade à bon marché, croit-il, l’appartement familial. En réalité cette Lolita, qui s’envoie en l’air dans les ascenseurs, un lieu comme un autre pour atteindre le 7ème ciel, dirige une petite bande de cambrioleurs à la technique originale. Ils chapardent dans les maisons cossues afin d’épargner de l’argent pour un mythique voyage à Albuquerque, Mexique, ou à Charleville, Australie.

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si quelques grains de sable matérialisés sous formes de cadavres, ne venaient enrayer cette belle mécanique.

 

Pascale Fonteneau, Bretonne d’origine et Belge d’adoption, nous conte dans ce qui fut son premier roman publié à la Série Noire, une histoire à la construction peu banale, presque théâtrale. Un dialogue entre le locuteur héros et son figurant second rôle dans un escalier confessionnal.

Malgré un léger ralentissement à mi-parcours, ce roman est mené à un rythme allègre. Un exercice de style confirmé dans son second roman Etat de lame.

 

Pascale FONTENEAU : Confidences sur l’escalier.

Pascale FONTENEAU : Confidences sur l’escalier. Série Noire N°2294. Parution avril 1992. 192 pages. Réédition collection Folio Policier N°151. Parution février 2000. 5,80€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Spécial Série Noire
commenter cet article

commentaires

Yv 03/08/2015 16:14

Et moins "tubesque" que confidences pour confidences... pas terrible, mais ça m'est venu en lisant ton sous-titre.
Amicalement,
Yves

Oncle Paul 03/08/2015 16:38

Tiens, je n'y avait pas pensé... Pourtant qu'est-ce qu'on l'a entendue celle-là...
Amicalement

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables