Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 07:33
Jean Hugues OPPEL : Barjot !.

Le premier Oppel en solo et il n'était pas barjot...

Jean Hugues OPPEL : Barjot !.

Jérôme-Dieudonné Salgan : marié, deux filles, la quarantaine bien conservée malgré un début d’embonpoint, bonne situation puisque directeur des ventes. A acheté sa maison, en banlieue, au comptant s’il vous plait !

Il ne dédaigne pas quelques expériences extraconjugales avec sa secrétaire, ses employées, les femmes de ses clients, et pourquoi pas quelques respectueuses en cas de besoin pressant et inopiné.

Côté relations, deux bons amis, Georges et sa femme Julie. Georges qu’il connait depuis dix-huit ans et avec qui il a pas mal bourlingué. Alors Jérôme est heureux. Heureux de rentrer chez lui ce soir-là, au volant de la voiture de Georges, la sienne étant en panne. Il est un peu en retard, la faute à son travail. Retard qui se trouve amplifié à cause d’un dingue du volant. Retard d’un quart d’heure. C’est peu dans la vie, c’est beaucoup pour la mort.

Quand Jérôme arrive enfin chez lui, c’est la consternation, la colère, la folie, l’abattement, l’effondrement. Sa maison brûle. A l’intérieur sept personnes. Aucun survivant. Après quelques mois passés dans une clinique psychiatrique, Jérôme se retrouve seul, désemparé, mais le destin veille. Devant un bar est stationnée la fameuse voiture, cause de son retard la nuit tragique. Et si les occupants du véhicule étaient à l’origine du drame ?

Dès lors Jérôme n’a plus qu’une idée, se venger. Mais comme le lecteur pourra se rendre compte en lisant ce roman, tout n’est pas toujours très clair, et la raison d’état entraîne parfois un état de déraison.

 

Avec une écriture nerveuse, incisive, déroutante parfois, sans fioritures inutiles, Oppel prouve que la fiction policière est d’abord une littérature d’action qui doit frapper et émouvoir le lecteur.

Ce roman publié en 1988 était le premier de Jean-Hughes Oppel en solo, signé d’ailleurs tout simplement Oppel, lequel par la suite nous a offert d’autres excellents romans souvent dans des tonalités différentes. Piranha Matador (réédité chez Folio Policier N° 217) à la Série Noire, puis Ambernave, Brocéliande sur Marne, French Tabloïd, Réveillez le Président, entre autres, chez Rivages.

 

Réédition Rivages Noirs N°806. Parution 12 novembre 2011. 208 pages. 8,15€.

Réédition Rivages Noirs N°806. Parution 12 novembre 2011. 208 pages. 8,15€.

Jean Hugues OPPEL : Barjot !. Série Noire N°2119. Parution janvier 1988. 192 pages. Réédition Rivages Noirs N°806. Parution 12 novembre 2011. 208 pages. 8,15€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Spécial Série Noire
commenter cet article

commentaires

Yv 25/08/2015 15:48

Salut Paul, je l'ai lu dans sa version Rivages noirs, mon premier Oppel, et j'avais été scotché par le sécheresse du ton, la rapidité. Très bon polar direct qui ne laisse pas de temps mort (et heureusement d'ailleurs perce que des morts, il y en a déjà pas mal)
Amicalement,

Oncle Paul 25/08/2015 17:45

C'est vrai Yv, tout comme dans Six packs. Mais Jean-Hugues Oppel sait également se montrer tendre, Ambernave par exemple, ou humoristique et sarcastique comme dans Brocéliande sur Marne ou encore Réveillez le Président.
Amicalement

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables