Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2015 7 19 /07 /juillet /2015 07:47
Rolo DIEZ : L'effet tequila

L'effet : t'es qui là ?

Rolo DIEZ : L'effet tequila

L'inspecteur Hernandez n'a pas assez de sa solde pour contenter ses deux enfants et sa femme Lourdes, belle mais exigeante, et Gloria, sa maîtresse qui lui donné d'autres rejetons, tout aussi belle, moins exigeante mais connaissant des problèmes pécuniaires elle aussi.

Alors il traficote dans la fausse monnaie, le marché noir d'armes à feu, protège Rosario son ancienne bonne devenue prostituée, ainsi que ses sœurs, sert d'intermédiaire auprès de son patron Le Commander dans les extorsions de fonds, etc. Ce qui lui prend beaucoup de temps, sans oublier qu'il doit contenter de temps à autre quelques femmes en manque et des nymphomanes.

Le cadavre d'un Gringo, un Américain du nom de Jones, est découvert un hôtel louche. L'homme est monté en compagnie d'une blonde, c'est un blond qui est redescendu. Hernandez est chargé de l'enquête en plus de ses autres attributions. La veuve est une jeune colombienne dont l'affliction semble de commande.

Grâce à ses relations, plus ou moins louches, et aux proches de Jones, il apprend que l'homme était impliqué dans une vilaine histoire de pornographie et de drogue. Il utilisait des femmes, des prostituées en général, organisant des soirées d'orgie pour hauts fonctionnaires, tournant des films qui se terminaient mal, avec des cadavres à la clé. Mais soit il bénéficiait de protections, soit on n'avait pu déterminer avec exactitude son rôle dans les décès, le dossier le concernant étant rangé dans les archives.

Hernandez pense que le coupable pourrait être Estela Lopez, la femme de Jones, qui se serait déguisée. Le Comptable, sa femme et Valadez, des proches de Jones, sont assassinés. Le Gringo possédait un ranch dans les environs de Mexico. Hernandez s'y rend en compagnie de Quasimodo, l'archiviste qui lui a fournit une partie des renseignements et d'un autre policier. Ils sont reçus par une salve de coups de feu et Hernandez se blesse à la tête.

Le trio envahit le bureau du Commander et Hernandez menace son supérieur, l'accusant de l'avoir attiré dans un piège. Il est ceinturé par ses compagnons et emmené à l'hôpital où il est soigné pour une commotion cérébrale. A sa sortie, il s'entretient avec son supérieur, à la demande de celui-ci. Le Commander lui offre de passer l'éponge si Hernandez trouve une solution pour classer le dossier. Hernandez comprend qu'une personnalité haut placée est impliquée dans l'affaire.

Une bande, dite du Lézard, dévalise les maisons vides d'un quartier résidentiel. Le Lézard est arrêté.

 

Rolo Diez, d'origine argentine, après avoir passé quelques années sur le continent européen, vit depuis 1980 au Mexique.

Et l'on ne peut pas dire que l'image qu'il donne de la police mexicaine soit flatteuse. Corruption, magouilles, proxénétisme, trafic d'armes et de fausse monnaie, tout y passe.

Hernandez ne résiste pas aux petits extras dont il peut jouir, avec l'aval ou les impératifs fixés par son supérieur. Et lorsque la raison d'état l'exige, il est contraint à fermer les yeux. Un roman à l'humour sous-jacent et plaisant à lire malgré un épilogue qui ressemble à un dossier classé sans suite.

 

Etre chef, c'est aussi sacrifier parfois l'intérêt général au bénéfice d'intérêts particuliers.

Réédition Folio Policier 147. Parution février 2000. 192 pages. 5,80€.

Réédition Folio Policier 147. Parution février 2000. 192 pages. 5,80€.

Rolo DIEZ : L'effet tequila (Mato y voy -1992. Traduction d'Alexandra Carrasco). SN2419. Parution avril 1996. 192 pages.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans Spécial Série Noire
commenter cet article

commentaires

blʌdʒən 19/07/2015 12:55

Bonjour Paul,
Mon opérateur m'autorise quelques heures d'ouverture sur le monde. J'en profite.
Juste pour dire : vive les anniversaires ! Et tes chroniques.
Sinon, (mais qui ça intéresse) j'ai bien aimé le chat de gouttière de M'sieur Diez. Alors tu penses, 192 pages et une validation de l'Oncle. Je n'hésite pas un seul instant.
Amitiés
blʌd

Oncle Paul 19/07/2015 18:53

Merci blʌdʒən
Le chat de gouttière pas encore lu , mais cela ne saurait tarder.... Et j'aime les romans courts, on n'a pas le temps de s'ennuyer
Amicalement

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables