Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juillet 2015 6 04 /07 /juillet /2015 12:14

Hommage à Pascal Garnier né le 4 juillet 1949, et décédé le 3 mars 2010.

Pascal GARNIER : Demain, on lève l’ancre.

Présenter des livres pour adultes, c’est bien, mais il faut aussi penser à nos chères petites têtes blondes, rousses ou brunes, qui prendront la relève dans quelques années.

Aussi se plonger dans un roman pour les jeunes, c’est retourner en arrière, ce qui parfois est assez réjouissant tout en gardant une partie de nostalgie.

Demain, on lève l’ancre ! de Pascal Garnier, par ailleurs a écrit des romans noirs très forts pour les grands.

Mano et Boule sont copains de classe depuis leur entrée à l’école. Tout irait bien si la catastrophe ne s’abattait pas sur leurs familles. Leurs pères se retrouvent au chômage, avec tous les aléas, les dissensions, les problèmes familiaux que cela engendre.

Ils s’arrangent donc pour faire se rencontrer leurs géniteurs, et ceux-ci se trouvent de nombreux points communs, dont un amour immodéré pour les bateaux et la marine. Les deux pères sympathisent, fraternisent et décident conjointement de construire leur propre navire, qui ressemblerait au Titanic. Mais tout cela ne va pas sans mal.

Ce petit roman charmant met le doigt sur la réalité sociale et même si l’épilogue est un peu trop enclin à l’optimisme, il faut se rappeler que comme écrit l’auteur :

Les rêves, c’est comme les plantes vertes, ça s’entretient.

Pascal GARNIER : Demain, on lève l’ancre. Collection Pleine Lune n° 152, éditions Nathan. Parution octobre 2002. 90 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Yv 05/07/2015 17:08

Bonjour Paul
oui, un bel écrivain qui savait bien décrire des personnages ordinaires qui rien ne prédestinait à vivre des situations compliquées
Amicalement,

Oncle Paul 05/07/2015 17:23

Bonjour Yv
C'est vrai, Pascal Garnier mettait en scène des personnages ordinaires mais leur concoctait des aventures qui elles ne l'étaient pas. Lune captive dans un oeil mort en est un exemple frappant.
Amitiés

Sibylline 05/07/2015 09:47

Ah, moi aussi j'apprécie beaucoup Pascal Garnier. Une atmosphère bien particulière qu'on retrouve dans tous ses romans.

Oncle Paul 05/07/2015 17:24

Siniac oui, mais le côté dérisoire, farfelu en moins. Je pense...

Sibylline 05/07/2015 17:21

Moi, je le rapprocherais plutôt de Siniac, avec ses petits vieux indignes ;-)

Oncle Paul 05/07/2015 11:26

Oui, une atmosphère sombre, parfois dans la lignée de Simenon dans ses romans noirs. Pascal Garnier cultivait l'intimisme, le minimalisme et pourtant ses romans étaient très denses.
Bonne journée

Sharon 04/07/2015 21:35

Merci d'avoir présenté un livre "jeunesse".
Je me bats à longueur d'année pour faire lire mes élèves - rares sont ceux qui lisent spontanément. Ou alors, des titres tels que "la femme parfaite est une conasse".

Oncle Paul 05/07/2015 11:24

Bonjour Sharon
Cela m'arrive de temps à autre, notamment des titres de Jean-Paul Nozière. Dernièrement Roméo sans Juliette. Mais Pascal Garnier a écrit de très bons petits romans pour la jeunesse, notamment dans en Souris Noire et Souris Noire Plus chez Syros.
Bonne jounée

Alex-Mot-à-Mots 04/07/2015 16:36

Un auteur qui savait créer un univers différent à chaque fois.

Oncle Paul 04/07/2015 17:59

oui mais toujours sombre...

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables