Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2015 4 16 /07 /juillet /2015 11:19
Max Allan COLLINS : Loterie en noir et blanc

Un jeu en négatif ?

Max Allan COLLINS : Loterie en noir et blanc

Après avoir purgé la police de Cleveland de ses éléments indésirables, corrompus, et procédé à d'autres actions d'éclat, Elliot Ness s'attaque à la bande de Mayfield Road.

Sal Lombardi et son cousin Angelo Scalise sont à la tête de cette organisation, héritée de leurs parents, et dont la principale activité est le racket de la loterie. Ce jeu, considéré illégal, était organisé par des Noirs et ne prêtait pas à conséquence. Depuis, la loterie est devenue une véritable entreprise sous monopole, meurtres à l'appui.

Pour contrecarrer Lombardi, Ness désire s'allier au Révérend Hollis, chef de file des Noirs contestataires et qui veut bien aider les policiers sous condition que ses condisciples puissent reprendre à leur profit la loterie d'une façon plus ou moins légale. Ness n'est guère enthousiasmé par ce marché. Il sait toutefois qu'une discrimination raciale existe et il ne tient pas à l'envenimer. C'est pourquoi il s'adjuge le concours de Toussaint Johnson, l'un des rares policiers noirs de la ville.

Quelques années auparavant Murphy, un pontife du jeu avant la mainmise de Lombardi, a été abattu par les sbires de celui-ci et Toussaint s'est juré de venger celui qu'il protégeait, dont il touchait des pots-de-vin et qui fut son ami. Des truands de Pittsburgh souhaitant investir à Cleveland sont abattus par Scalise.

Grâce notamment à Hollis et à Toussaint les langues se délient et plus d'une cinquantaine de personnes sont prêtes à témoigner contre la bande de Mayfield Road. Un flic blanc est retrouvé mort assassiné près du domicile de l'un des ex-rois de la loterie, un Noir. Ce meurtre attise la colère des policiers et Ness parvient à éviter une répression qui annihilerait toutes ses démarches. Une voiture sillonne le quartier noir et ses occupants proposent de l'argent afin d'acheter le silence ou des renseignements sur l'identité des témoins.

 

Ses précédents succès n'ont pas monté à la tête de Ness qui continue à vouloir épurer Cleveland de ses truands, quel que soit le domaine dans lequel ils opèrent. Ce qui lui pose toutefois un cas de conscience : la légalité du jeu de loterie dans un quartier à prédominance noire et miséreuse, sans entrer dans une entreprise politicienne en faveur de son ami le maire et en évitant de se montrer raciste envers une fraction de la population subissant déjà des brimades.

D'ailleurs Toussaint Johnson, l'un des rares policiers Noirs de la ville, par le biais de cette affaire, et malgré des antécédents un peu douteux, se verra proposer une promotion.

Un livre plaisant dans lequel Ness est, malgré sa position de directeur de la sécurité et ancien Incorruptible, dépeint comme un être humain possédant lui aussi ses propres faiblesses.

 

Max Allan COLLINS : Loterie en noir et blanc (Murder by the number - 1993). Trad. de l'américain : Noël Chassériau. Gallimard, Série Noire N°2428. Parution juin 1996. 304 pages. 7,80€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables