Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 11:06
John LUTZ : ça sent le brûlé

Heureusement, de nos jours, il existe des détecteurs de fumée...

John LUTZ : ça sent le brûlé

Un détective privé, en général, est une personne dont le métier est de confondre des amants afin de prouver le délit d'adultère, de rechercher des personnes, disparues le plus souvent, parfois d'enquêter sur le mobile d'un crime et d'en découvrir le ou les auteurs.

Carver, le détective boiteux, lorsqu'il s'est reconverti dans cette profession, était loin d'imaginer qu'un jour l'enquête, c'était pour son propre compte qu'il allait la mener.

Un dingue d'un nouveau genre sévit dans cette partie du centre de la Floride où Carver s'est installé en compagnie de son amie Edwina. Ce dingue s'attaque aux commerçant locaux à l'aide d'un appareil de plongée sous-marine transformé en chalumeau. Ceci en principe ne devrait concerner que la police du cru. Mais un jour c'est le propre fils de Carver qui est pris pour cible, devenant une torche vivante.

Plus que motivé, Carver prend l'enquête à son compte. La colère, la rage, le désespoir, l'animent et il jure d'abattre sans pitié celui qui a osé s'en prendre à son fils. Ses soupçons vont vite le conduire à un jeune schizophrène, un paranoïaque, rejeton d'une riche famille.

Adam Kave, le père, s'occupe plus de son affaire de chaine de restaurants et de la création de nouveaux hot-dogs que de la vie familiale. Elana, la mère, atteinte d'un cancer, s'enferme dans sa tour d'ivoire. Nadine, la fille, se rebelle facilement, ruant sous l'autorité paternelle et sort avec un marchand de voitures dont l'avenir semble assuré. Quant à Paul, le fils, meurtrier présumé, il a disparu.

L'obsession de Carver ne l'aveugle-t-il pas ? Ne fonce-t-il pas tête baissée vers une piste trop bien délimitée ?

Ce roman de John Lutz s'intègre dans la lignée des grands romans noirs américains dont l'épilogue est particulièrement tragique.

John LUTZ : ça sent le brûlé (Scorcher - 1987. Traduction de Denise May). Série Noire N° 2122. Parution janvier 1988. 288 pages. 6,65€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables