Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2015 1 15 /06 /juin /2015 10:42

Hommage à Pierre Siniac né le 15 juin 1928.

Pierre SINIAC : Sombres soirées chez Madame Glauque.

Un sinistre individu rôde la nuit dans cette petite sous-préfecture de la Charente, et, lors de la pleine lune, ne peut s'empêcher de satisfaire ses besoins de meurtres.

Un homme affublé d'un chapeau, d'un foulard blanc, au visage couturé de cicatrices, s'adonne à cette répréhensible occupation d'envoyer ad patres des innocents qui ne lui ont rien demandé.

Pendant ce temps, dans une espèce de gargote, refuge d'âmes en peine, se réunissent quelques épaves de la cité. Leur souhait, justement se faire trucider. Ils en ont marre de la vie et de son cortège de soucis. Ils ont trop payé et désirent se décharger de leur fardeau.

Alors, si le tueur veut bien d'eux, ils sont candidats.

Leur souhait semble bien avoir été entendu de Satan puisque l'un d'eux rejoint ses ancêtres, abattu par celui qui est surnommé le Maudit. Puis un deuxième, un troisième. Parfois les rouages se grippent quelque peu, mais il ne faut pas se décourager.

 

Dans ce roman, Pierre Siniac laisse libre cours à son imagination diabolique et machiavélique. Un texte noir à l'humour ravageur.

Une farce dont Siniac a le secret et comme à l'habitude l'épilogue prend le contre-pied d'un déroulement qui semble logique.

Tous ceux qui connaissent Siniac et son univers débridé, ne se laisseront pas abuser par une histoire sans faille et avidement aborderont le final avec la curiosité d'un amateur de rebondissements littéraires.

Sinic sortait, à l'occasion de la parution de ce roman, de sa coquille dans laquelle il paraissait hiberner depuis quelques années, et s'épanouissait à nouveau telle une fleur chatoyante et vénéneuse.

Pierre SINIAC : Sombres soirées chez Madame Glauque. Le Masque Jaune N°1983. Parution le 16 novembre 1989. 220 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrick 20/01/2016 08:33

Bonjour Paul
Je suis en lecture de ce roman et Pierre Siniac comme à son habitude nous entraine dans son style bien personnel et parsemé d'humour ...
J'adore cet auteur ...
Amitiés

Oncle Paul 20/01/2016 17:57

Bonsoir Patrick
J'ai beaucoup aimé les romans et nouvelles de Pierre Siniac, à part les Luj Inferman
Alors dès que je peux, j'en relis...
Amitiés

Boris 15/06/2015 23:43

Siniac est génial ! je préfère la série des Luj' Infernal mais déjà, dès le titre il est question de Madame Glauque et puis ça se p)asse dans les Charentes, alors.

À propos de coquilles ton texte mériterait d'être relu (fatigué ?)

Boris 16/06/2015 17:39

Oui, ne m'en veux pas, tu auras un sacré boulot si tu veux relire. Je me demande comment tu fais pour passer un à plusieurs commentaires par jour. Chapeau !!! Et tu connais tes classiques (Vian) : "Enlevez le "Q" de la COQUILLE et vous avez la COUILLE et c'est justement ce qui constitue la Coquille... hin, hin

Oncle Paul 16/06/2015 13:02

Bonjour Boris,
oui fatigué, lassé, de courir à la poursuite d'inédits et comme je l'ai précisé à Serge, je vais consacrer mon temps dorénavant à la lecture d'ouvrages anciens.
je vais relire ma chronique et en expurger les coquilles (je n'ai pas omis le Q).
Amitiés

Serge 31 15/06/2015 23:37

Tu as raison, Paul: il FAUT (re)lire Siniac!...
Amitiés.

Oncle Paul 16/06/2015 12:59

Bonjour Serge
Et c'est pour cela que je vais délaisser les inédits pour me consacrer davantage aux romans qui hibernent dans ma bibliothèque et que je vais enfin pouvoir lire, ou relire.
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables