Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mai 2015 5 01 /05 /mai /2015 08:04
Nicholas GAGE : Du vent dans les toiles.

Des tableaux en Gage ?...

Nicholas GAGE : Du vent dans les toiles.

Ayant bien connu leur père, et peut-être responsable de sa mort, Scoraci accepte de prêter caution auprès de son patron à deux jeunes truands, Angelo et Vinnie Zampetta.

Ils sont chargés de négocier la revente de deux tableaux volés quelques années auparavant.

Agent du FBI nommé d'office à New-York après une faute de service, Martin Visco, dont la vie matrimoniale n'est pas au beau fixe, est contacté par son indic, Takis, lequel est en prison pour une histoire de drogue. En échange de sa caution Takis confie qu'un nommé Schlitten serait à la recherche d'un acheteur de tableaux de maître que deux gars essayent de refiler. Martin sent le gros coup et vérifie sur les listes les vols de tableaux déclarés depuis cinq six ans. D'après leur signalement ces œuvres seraient dues à Rubens et à Terboch.

Son ami et collègue Jerry Brancato, promu pour la circonstance le représentant d'un gros client potentiel, rencontre Schlitten puis les frères Zampetta. Sûr de son affaire Martin réquisitionne quelques personnages auxquels il est lié ou qui lui doivent un service. Ainsi Stuart Abrams se voit confier le rôle d'acheteur éventuel et en compagnie de Jerry rencontre Vinnie et Angelo. Ils étudient ensemble les modalités de la transaction. Ils ne remettront les tableaux qu'une fois l'argent en poche.

Hunt, l'agent spécial dont dépendent Martin et Jerry ne veut pas prélever le pognon sur la caisse du FBI et ils sont obligés de contacter une banque qui leur avance l'argent. Cutler, professeur d'art est chargé d'authentifier les toiles. Les spécialistes lui branchent un micro portable puis une souricière est organisée dans l'hôtel où doit s'effectuer l'échange. Seulement à leur sortie d'hôtel Vinnie et Cutler s'évaporent et le micro de Cutler est débranché. Dès lors les policiers perdent leur trace.

Dans le grenier d'une demeure de Staten Island, Cutler constate que les tableaux sont d'époque. Vinnie le laisse prendre seul le chemin du retour. L'expert en profite pour indiquer au FBI le lieu où sont remisées les toiles. Le commissariat de Staten Island, par erreur ou par animosité envers le FBI, se trompe de demeure et arrête un innocent. Martin à la tête de policiers investit la chambre d'hôtel où tout le monde s'est retrouvé. Angelo, malgré une blessure au poignet tente de s'enfuir. Il est rattrapé en essayant de s'échapper par les garages et il est conduit à l'hôpital. Vinnie dont les agents du FBI ignorent l'identité est appréhendé en compagnie d'Abrams, Cutler et Jerry. Il requiert les services de Maître Vecchione, un ancien flic reconverti.

Le Patron fait comprendre à Scoracci qu'il est important qu'Angelo se taise. Lorsque Martin se rend à l'hôpital pour interroger Angelo, celui-ci est décédé. Apparemment d'un suicide.

 

Cette histoire dans laquelle tout le monde sort gagnant ou perdant, selon le point de vue que l'on adopte, met en scène quelques personnages qui se révèlent à l'usage moins mièvres que lors de leur présentation. Si Abrams prend cette aventure comme un jeu, Cutler au départ est mort de trouille. Cela ne l'empêche pas de prendre des initiatives, pas toujours couronnées de succès. Tout comme Martin en butte à un responsable de service qui ne prise guère les initiatives personnelles.

Certaines situations ne manquent pas d'originalité mais ne sont pas misent en valeur. 

L'humour y est présent mais à l'état larvaire et l'on regrette que ce sujet n'ait point été traité à la façon d'un Westlake.

 

Curiosité:

L'un des protagonistes de cette histoire traduite par R. Fitzgerald s'appelle Robert Fitzgerald. Etonnant, non !

Nicholas GAGE : Du vent dans les toiles. (Bones of contention - 1974. Traduction de R. Fitzgerald). Super Noire N°24. Parution novembre 1975. 256 pages. 2,80€. Disponible sur le site Série Noire.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables