Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2015 4 21 /05 /mai /2015 12:05
Clifton ADAMS : Un foutu métier.

Et un métier de foutu...

Clifton ADAMS : Un foutu métier.

Une partie de la Légion Etrangère, placée sous la houlette du maréchal Bazaine, est basée à Monterrey pour aider le roi Maximilien à repousser les assauts de Juarez le rebelle.

Mais Monterrey sert également de point de ralliement aux Confédérés, les perdants de la guerre de Sécession. William Olive, l'un de ces légionnaires, est contacté par Trent, un détective privé chasseur de primes à la poursuite de Cameron, responsable du meurtre d'un notable américain. Le légionnaire soudoie un officier recruteur grâce à l'argent remis par Trent et retrouve la trace de Cameron dans une église.

Mais un des officiers, imbu de ses prérogatives et qui applique à la lettre le règlement de la Légion lui en fait voir de toutes les couleurs, le brutalisant, l'avilissant. Olive s'en débarrasse et il n'a plus qu'une solution, déserter. Cependant l'argent remis par Trent ne lui suffit plus et il augmente ses exigences.

Cameron capturé, le trio remonte vers la frontière des Etats-Unis. Devenu gourmand et désirant s'approprier en totalité la prime offerte pour ramener Cameron en Louisiane, Olive supprime Trent d'une balle dans la tête et s'empare de ses vêtements et de ses pièces d'identité. La frontière franchie, Olive et son prisonnier sont accueillis par un coup de feu en provenance d'une maison en torchis partiellement détruite. Kate, l'auteur de cette réception belliqueuse est une jeune veuve dont le mari a succombé lors de la débâcle. Elleavait pris les deux hommes pour des collecteurs d'impôts revenus à la charge après une première tentative avortée d'intimidation. Dans l'échauffourée Olive est atteint sérieusement à l'épaule.

Laissant le déserteur sur place, Cameron et la jeune femme entament une longue traversée du Texas vers le Nouveau-Mexique. Kate pense trouver de l'aide auprès d'une famille avec laquelle son mari traitait des affaires avant la guerre. Mais les temps ont changé, et les Bernson, alléchés par la prime, retiennent la jeune femme prisonnière. Cameron, qui n'a pu se résoudre à laissé Kate seule, prévoyant l'état d'esprit des Bernson, délivre la jeune femme et de nouveau c'est l'infernale randonnée.

 

Dans le cadre de la révolution mexicaine et après la défaite des Confédérés dont bon nombre ont trouvé refuge au Mexique, Clifton Adams nous brosse un portrait de la mentalité qui s'est instaurée après les ravages de la guerre et de l'animosité entre les différents clans.

La cupidité prévaut sur l'entraide et l'amitié devient valeur abolie.

Si William Olive, le légionnaire baroudeur à l'esprit imprégné de ses précédentes campagnes de pacification (?!) en Algérie, est un véritable assassin, Cameron, lui, est recherché pour un homicide de légitime défense.

Les collecteurs d'impôts sont devenus de véritables pillards, et il a eu le malheur de tuer une fripouille agissant sous le couvert d'un notable faussement respectable.


Quand on est mort, c'est pour la vie.

Clifton ADAMS : Un foutu métier. (The most dangerous profession - 1967. Traduction de M. Elfvik). Série Noire N°1267. Parution avril 1969. 256 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Jean-Pierre Toubeau 22/05/2015 16:12

Un excellent western comme Adams sait les écrire . Le personnage du légionnaire , souffre-douleur de sa hiérarchie , qui se révèle être un assassin sans scrupules m'a pas mal stupéfié.

Oncle Paul 22/05/2015 16:54

Je suis d'accord avec vous, et cela montre également la diversité de la collection de la Série Noire.

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables