Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 14:27

Il y a le ciel, le soleil et la mer...

Olivier GAY : Trois fourmis en file indienne.

Toujours à la pointe du combat, John-Fitzgerald Dumont, Fitz pour les intimes, dont nous faisons partie puisque c'est sa quatrième aventure (ou mésaventure) qui est présentée ici et que nous partageons, Fitz ne refuse aucun sacrifice. Surtout lorsqu'il s'agit d'être présent dans le nouveau club parisien à la mode. Sa carrière de détective, il l'a enterrée, mais il continue dans la revente de drogue, à petite échelle, il n'a pas de grands besoins.

Ce soir là, il est en compagnie de son amie Deborah, tandis que Moussah officie à l'extérieur comme videur. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes, d'autant qu'une belle blonde lui fait du gringue. Il a presque revendu sa provision de petits sachets, ce qui le rend euphorique malgré le prix des consommations. Il prend l'air, suivi comme son ombre par Hélène, la blonde aux cheveux longs qui ne la pas quitté de la soirée, et reçoit un message de son hacker préféré, Bob, qui l'a dépanné lors d'une précédente aventure et qui lui demande de lui renvoyer l'ascenseur. Bob, c'est tout ce qu'il sait de ce correspondant anonyme dont il ne connait pas le visage, juste un prénom, et qui s'entretient avec lui par ordinateur interposé et surveille même ses faits et gestes grâce à la petite fenêtre placée en haut de l'écran.

Hélène en profite pour le braquer avec son arme et lui annoncer froidement qu'elle est lieutenant de police aux Stups. Fitz est vraiment mal parti, mais heureusement des coups de feu se produisent non loin et Hélène est obligée d'aller à la rescousse de ses collègues. Fitz a eu chaud. Mais ses ennuis ne sont pas finis. Bob lui demande un petit service qu'il ne peut lui refuser. Se rendre sur une île paradisiaque avec la personne de son choix, le billet d'avion étant prévu pour deux personnes. Auparavant il doit enfourner dans sa petite tête toute une encyclopédie sur la peinture. Car il n'y connait rien, et sa présence est indispensable en tant qu'expert acheteur dans une vente aux enchères organisée par un richissime oligarque russe installé en France.

Il pensait inviter Déborah, mais c'est Jessica, son ex qui est également commissaire de police qui s'invite dans le bal. Un attentat dans le métro parisien s'est soldé par une dizaine de morts, et d'après les renseignements de la cellule antiterroriste, l'oligarque en question est soupçonné d'en être le responsable.

Jessica obtient la place qui était réservée à Déborah et nos deux anciens tourtereaux arrivent sur l'île, munis de vrais faux papiers, d'une invitation pour deux en bonne et due forme, et d'une culture picturale toute fraîche (la peinture n'a pas eu le temps de sécher et elle déborde un peu dans ses neurones) pour Fitz.

Fitz n'oublie pas que s'il a été choisi pour se rendre sur cette île paradisiaque, et de plus en compagnie de Jessica qui fait la gueule à cause de lui, de l'avion et plein d'autres motifs, c'est parce qu'il doit poser un keylogger (en français dans la texte) dans le bureau de l'oligarque. Pour l'instant ce petit bidule est en pièces détachées planquées dans sa valisette, et il a appris à le remonter comme un jeu de construction. Sera-ce la partie la plus facile de sa mission ?  

 

Quatrième roman d'Olivier Gay mettant en scène John-Fitzgerald Dumont, Trois fourmis en file indienne est peut-être le plus réussi. Si les deux premiers m'avaient auguré d'un bel avenir, le troisième quelque peu désemparé le héros ne se montrant pas à son avantage, ce dernier opus en date est particulièrement réjouissant.

Fitz, qui ne se plait que dans son quartier, le quitte rarement et se sent en terre étrangère lorsqu'il passe le périphérique, va se trouver embringué dans une histoire à la Crocodile Dundee sur une île qui n'a de paradisiaque que le qualificatif.

D'accord, la maison, le palais plutôt, est accueillant, la plage de sable blond aussi, le maître de maison affable et les autres invités, environ deux cents pas plus embêtants que d'autres, à part peut-être cette Cindy qui se présente comme escort-girl accompagnant un partenaire ombrageux.

Et les relations entre Fritz, qui doit mener sa mission à bien, et Jessica qui elle aussi à une tâche à accomplir, ne sont pas toujours représentatives du ciel bleu qui règne. Elles sont mêmes assez orageuses, mais le contexte va obliger Jessica à surmonter son caractère vindicatif, acrimonieux. Fitz lui est toujours secrètement amoureux de son ex.

Alors un rapprochement va toutefois s'effectuer, encouragé par les dangers. Les araignées et les serpents qui pullulent autour de la demeure, les éventuels requins vaquant à la recherche de leur repas quelque part au-delà de la plage, et surtout les hommes armés qui gardent la bâtisse n'offrent pas la sérénité requise pour passer un agréable séjour. Sueurs froides garanties.

Le final est bien mené et nous réserve son lot de surprises. Quant au titre de ce roman, il faut aller le chercher dans la devinette proposée par Cindy à la sagacité de notre héros et sa compagne.

 

 

 

Olivier GAY : Trois fourmis en file indienne. Grand Format. Editions Le Masque. Parution le 18 mars 2015. 270 pages. 16,00€

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre FAVEROLLE 18/05/2015 20:43

Salut Paul, je l'ai lu, ou plutôt devrais je dire avalé. A peine deux jours et hop ! J'ai adoré cette intrigue pleine de rebondissements ! Et puis, un pleutre qui démolit un garde du corps, ça vaut son pesant d'or ! Amitiés

Oncle Paul 19/05/2015 10:53

Bonjour Pierre
Je vois que tu t'es réconcilié avec l'ami Fritz, son précédent opus t'ayant quelque peu déçu je crois. Tout comme moi d'ailleurs.
Amitiés

Yv 14/04/2015 09:35

Bonjour Paul
je viens de le finir et j'aime beaucoup la série celui-ci ne faisant pas exception. Assez différent des autres, c'est justement ce qui est bien, plus espionnage que polar, une belle place aux personnages, une belle réussite quoi
Amicalement,

Oncle Paul 14/04/2015 10:05

C'est vrai Yv
Olivier Gay prend avec ce roman une autre dimension, très intéressante et augurant bien de son avenir de conteur
Amitiés

Pierre FAVEROLLE 03/04/2015 06:34

Salut Paul, étant fan de Fitz depuis le début (comme toi), je n'avais pas vu passer celui-ci sur les linéaires des libraires. Il va falloir que je remédie à ça ! Merci. Amitiés

Oncle Paul 03/04/2015 10:24

Bonjour Pierre,
Je suis sûr que celui-ci te passionnera plus que Mais je fais quoi du corps.
Bonne lecture
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables