Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 08:13
Oliver BLEECK : Confidences mortelles.

La parole s'envole, les écrits restent...

Oliver BLEECK : Confidences mortelles.

Ex-journaliste reconverti comme médiateur entre voleurs et spoliés, Philip Saint-Ives doit procéder en pleine nuit à une transaction dans un Lavomatic. Lieu rêvé pour un blanchiment d'argent ?.

Au lieu du sac contenant les documents appartenant à Procane - un truand sur qui la police ne possède aucune charge - et qu'il est chargé de récupérer contre une rançon de 90 000$, il découvre le cadavre d'un petit truand, Bobby. Il est surpris par un jeune flic bientôt rejoint par deux inspecteurs, Deal et Oller. Il prévient aussitôt Greene, son avocat, qui grâce à ses relations le fait libérer.

Le voleur de documents - des cahiers écrits par Procane dans lesquels il narre ses antécédents et les plans des hold-up qu'il a en prévision - lui donne un nouveau rendez-vous. En attendant le jour fixé pour la livraison, Saint-Ives se renseigne sur Bobby et apprend qu'il avait acheté les carnets à un truand nommé Peskoe. Seulement lorsque Saint-Ives se présente à l'hôtel où vivait ce dernier, l'homme n'est plus qu'un cadavre gisant sur la chaussée.

Saint-Ives a la désagréable surprise de reconnaître parmi les badauds un couple travaillant pour Procane : Miles Wiedstein et Janet Whistler. D'après Janet, eux aussi étaient sur les traces de Peskoe et la fouille dans la chambre du mort n'a rien donné. Le réceptionniste se rappelle avoir vu deux hommes monter, c'est tout. L'échange s'effectue sans problèmes mais il manque quatre pages à l'un des cahiers : la description du vol à des trafiquants de drogue que Procane devait réaliser le lendemain.

Au cours de l'entretien il avoue à Saint-Ives avoir recours à un psychiatre et lui propose de devenir son mémorialiste. L'agent Frann, celui qui avait procédé à l'arrestation de Saint-Ives, occupe ses loisirs à le surveiller. C'est ainsi qu'il a aperçu le destinataire de l'échange. Saint-Ives prévient l'inspecteur Deal et demande à ce que Frann soit retiré pour un temps de la circulation. Frann est retrouvé mort dans sa voiture et Saint-Ives est obligé de donner le nom de son client à Deal et Oller qui rencontrent Procane.

Le hold-up projeté par Procane, auquel il assiste en compagnie de ses acolytes et de Saint-Ives, a lieu dans un cinéma en plein air de Virginie et se déroule pratiquement tel qu'il l'avait imaginé. Sauf que les voleurs ne pensaient pas que l'instigateur du plan allait être sur place à les surveiller et leur prendre le butin.

 

Ce roman dû à Oliver Bleek, alias Ross Thomas, oscille entre sérieux et humour. Une histoire originale guère crédible dans laquelle on se laisse prendre et à l'épilogue moral. Ross Thomas possède l'art de fignoler ses intrigues mais pour une fois il ne s'attaque pas aux magouilles politiques. Son personnage de médiateur entre spoliés et truands se révèle sympathique sans s'ériger en superman.

 

 

Curiosité:

Procane rêve d'une adaptation cinématographique de sa biographie, avançant les noms de Steve McQueen ou Brando, à la rigueur Lee Marvin pour tenir son rôle. Ce roman a été effectivement adapté à l'écran avec Charles Bronson et c'est John Houseman qui jouait le truand.

 

Oliver BLEECK : Confidences mortelles. ( The Procane chronicle - 1971. Traduit de l'américain par S. Hilling). Série Noire N°1518: Parution septembre 1972. 256 pages.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables