Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 16:15

Bon anniversaire à Lalie Walker née le 10 avril 1964.

Lalie WALKER : Pour toutes les fois.

Il pourrait s’agir d’une banale histoire de tueur en série mais le propos va plus loin, avec la décortication d’une famille bourgeoise provinciale et des autres personnages gravitant autour d’une dynastie en déliquescence.

Laure est psychologue travaillant sur les rêves. Elle a effectué des études aux Etats-Unis et est revenue à Caen avec dans ses bagages une machine expérimentale. Tous les vendredis soirs elle dîne en compagnie de ses parents et de ses deux frères et sœurs. Une réunion qui invariablement est ponctuée de propos aigre-doux avec ses parents. Quant aux jumeaux, ils sont en proie à des comportements psychotiques. Seul trouve grâce à ses yeux son oncle Michel, lequel est découvert assassiné.

Jeanne est inspecteur de police, assistée de quelques éléments qui, tout comme elle, recèlent des cadavres dans leurs placards intimes. Pendant ce temps un tueur en série, obsédé par des femmes aux yeux verts et des voix dans sa tête qui lui ordonnent de tuer, perpètre des meurtres sur de parfaites inconnues dans leur appartement. Il a toutefois une manie, celle de laisser les endroits propres derrière lui, ce qui constitue une énigme aux yeux des policiers.

 

Un roman envoûtant, proche d’un univers de science fiction, dont l’intérêt réside plus dans la description des personnages et surtout de leurs comportements, de leur passé, de leurs antécédents, que dans la résolution des énigmes (le meurtre de l’oncle Michel et l’identité du tueur en série), énigmes qui ne sont que des faire-valoir, de qualité certes, d’une introspection dans la classe bourgeoise d’une grosse ville de province tiraillée entre urbanisme moderne et ruralité profonde.

Avec en point de crête des participants incongrus mais qui ont leur place dans la mise en scène tels que les Jinx, groupe nocturne de rollers, ou des Rédempteurs qui sillonnent la France et dont le mot d’ordre est “ Mort aux exploiteurs ”. Tout un programme.

 

Lalie WALKER : Pour toutes les fois.

 

Lalie WALKER : Pour toutes les fois. Collection Hors Noir 28. Editions Hors Commerce. Parution octobre 2001.

Réédition Folio Policier. Parution avril 2005. 416 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre FAVEROLLE 10/04/2015 20:57

Salut Paul, bonne idée de parler de Lalie Walker. En lisant ton billet, je me disais que cela faisait longtemps qu'on n'avait pas de nouvelles de Lalie. A suivre. Amitiés

Oncle Paul 11/04/2015 08:45

Bonjour Pierre
L'occasion fait le larron comme on dit...
Amitiés et bonne journée

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables