Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 13:28

Non, Erika n'est pas une fille venue du froid, c'est une fille qui promet un bout de ciel bleu...

Hafed BENOTMAN : Erika.

Un détenu entretient toujours une petite fleur qu'il cache soigneusement de la vue de ses codétenus. Une amie, une confidente, une maîtresse.

Erika qu'il l'appelle, et s'est vrai que ses doigts se délectent à la toucher, la caresser, et il la sent vibrer et jouir en exprimant des :

A.Z.A.Z A.Z.A.Z. A.Z.A.Z. A.Z. DRING !

C'est une mélopée un peu répétitive certes, mais il communique avec Erika, il lui parle, elle lui répond par onomatopées. Sa présence lui donne tant de joie, lui fait tant de bien.

Elle est fidèle Erika, elle est sensible, et il en prend soin. Il la pose sur des couvertures, mais parfois c'est direct sur la planche qui lui sert de table qu'il la dépose.

Et les autres crient au scandale, au raffut que tous deux font le soir, la nuit.

Ne vous méprenez pas, Erika n'est qu'une machine... à écrire, et pour celui qui est en prison, qui aime les mots, qui vide sa rancœur, sa bile et sa haine des matons, qui apprécie plus que tout la liberté, Erika est son âme sœur, son soutien, son double, son évasion.

 

Décédé le 20 février 2015, Abdel Hafed Benotman n'avait que cinquante quatre ans. Il a connu la prison, il a écrit des livres, et il possédait en lui ce que Milton Mezz Mezzrow appelait La rage de vivre.

Son œuvre se compose de poésie, de pièces de théâtre, de chansons, de scénarios de films, de nouvelles comme Erika. Il est décédé avant d'avoir tout dit, tout écrit, mais Erika, c'est un peu son testament littéraire qui est prolongé par une correspondance avec Brigitte Guilhot, La peau sur les mots, édité chez Ska et que je vous présenterai plus tard.

 

Mais en attendant vous pouvez découvrir Abdel Hafed Benotman sur scène lisant Erika

et retrouver un roman pour adolescents

et l'ultime lettre de Brigitte Guilhot à son ami parti vers une autre liberté, à moins que l'au-delà soit encore une prison.

Pour commander ce livre, en version papier ou version numérique, une seule adresse

 

 

Hafed BENOTMAN : Erika. Editions du Horsain. Parution Avril 2015. 44 pages. 5,00€.

Version numérique Editions Ska. juin 2013. 0,99€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables