Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2015 5 17 /04 /avril /2015 08:19
Gil BREWER : Mâtinés de Zoulous

La jeunesse est toujours aussi désemparée...

Gil BREWER : Mâtinés de Zoulous

Blessé au bras droit en service commandé quatorze mois auparavant, l'inspecteur en civil Cliff Reddick passe devant un comité de réforme composé du docteur Maston, du commissaire Harnett, de son collègue et ami Andy Leonard, du sergent Al Calvin et de l'attorney Thayer.

Une parole malheureuse de Maston, la hargne de Calvin et le refus sans ambages de Thayer privent Reddick de reprendre le service actif. Reddick donne sa démission et rentre chez lui, une petite boutique d'articles de pêche et location de barques héritée de son père, ainsi qu'un grand terrain donnant sur le Grand Bayou. Sa disgrâce auprès de Thayer est due à une vengeance.

Depuis longtemps il connait Eve, la femme de l'attorney, désormais ils sont amants. Le soir même Eve et Reddick ont rendez-vous. Il vient la chercher en voiture et partent sur la plage. Ils assistent au meurtre en direct d'une jeune fille. Eve pense pouvoir reconnaître l'agresseur. Reddick en examinant le corps trouve une lettre signée Tal.

Thayer les attends à leur retour et une violente altercation s'ensuit. Reddick téléphone anonymement à la police pour les prévenir du meurtre et s'aperçoit qu'il a perdu son portefeuille. Probablement près du cadavre. Il est définitivement compromis et imagine assez bien les suites.

Afin de battre de vitesse ses anciens collègues et sachant qu'il sera accusé, tout au moins soupçonné, il se rend chez les parents de la jeune morte, Jenny Foster. Ceux-ci en plein désarroi ne lui apprennent rien, sauf le nom d'une camarade de Jenny. Reddick échappe de peu à deux flics, ca che sa voiture dans un bois, en emprunte une à son ami Andy Leonard, puis se rend immédiatement chez Inèz Harrington. Une jeunette de seize ou dix-sept ans qui s'ennuie seule chez elle.

Elle fournit à Reddick le nom de trois amis de Jenny, dont le fameux Talbot, le Tal de la lettre, et vampe le policier déchu.

Premier nom sur la liste : Sam Robertson. Reddick n'apprend rien de concret sauf que la dernière fois que Sam a rencontré Jenny celle-ci allait à la bibliothèque. Chez Talbot Swanson, il s'immisce bien malgré lui dans une party aux relents d'orgie. Les participants sont plus ou moins ivres; Il repart et se fait agresser en cours de route par une bande de jeunes, masqués, qui le déshabillent et le tabasse. Heureusement il peut rejoindre sans encombre son ami Andy qui, malgré une certaine réserve, accepte de le dépanner à nouveau en vêtements et argent.

Continuant son périple, Reddick retourne chez Eve, mais elle a disparu.

 

Gil Brewer démontre dans ce roman toute la désespérance d'un jeunesse en plein désarroi. Qu'ils soient fils de riches, de pauvres, de bourgeois ou de simples ouvriers, ils sont perdus en face d'un avenir sombre.

L'indifférence, le désistement des parents dans leur rôle de soutien, de conseillers, et le manque d'amour, d'affection, perturbent des êtres fragiles qui pour masquer leur peur jouent les durs.

Le meurtrier, dont l'idée fixe était de réussir ses études et décrocher une bourse universitaire a tué Jenny qui enceinte de lui devenait un boulet. Ce roman date de 1956, mais de nos jours la jeunesse est toujours aussi désemparée.

 

Curiosité :

Dans ce roman, Gil Brewer se montre moins misogyne qu'à son habitude. Au travers de ce roman c'est surtout l'avenir des enfants et des adolescents qui le préoccupe.

Gil BREWER : Mâtinés de Zoulous (And the Girl screamed - 1956. Traduction de Pierre Béguin). Série Noire N°386. Parution août 1957. 190 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables