Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 08:54
Bill S. BALLINGER : Le cirque de Pékin

Attention mesdames et messieurs, dans un instant ça va commencer...

Bill S. BALLINGER : Le cirque de Pékin

Trois savants, l'un Américain, les deux autres Allemands, qui travaillaient à la mise au point d'un nouveau gaz, le Sensor capable d'annihiler sans les décimer les armées grâce à son action provoquant la paralysie des systèmes nerveux, ont été enlevés à Berlin et ont été repérés à Pékin.

Hawks, agent de la CIA, est chargé de les délivrer et de les rapatrier aux Etats-Unis, en compagnie de Vazov, un Russe directeur d'un petit cirque, qui a demandé l'asile. Hawks, né trilingue mâtiné d'Espagnol par sa mère, d'Indien Nez-Percé par son père, capable de parler moult langues dont le chinois, débarque à Pékin en utilisant la couverture d'un voyageur de commerce, représentant d'une firme suisse de bijoux fantaisie.

Aussitôt il est escorté par un guide officiel, Fung, chargé de l'accompagner dans ses moindres déplacements. Ce qui ne l'empêche pas de contacter Vazov et sa nièce Laryssa.

Ayant fait circuler que la verroterie qu'il transporte représente une somme d'argent conséquente, il reçoit nuitamment la visite de Neih, un membre du Ch'ing Pang, société secrète du Dragon vert, une redoutable organisation criminelle. Contre la promesse d'un dédommagement lucratif, Neih accepte de collaborer avec Hawks.

Aidé de Vazov, de Neih et de quelques complices, Hawks libère les trois savants en tendant une embuscade dans une ruelle, lieu de passage obligatoire et quotidien entre la prison où ils séjournent, et le ministère dans lequel ils travaillent. Il ne reste plus à la petite troupe qu'à effectuer le voyage entre Pékin et Tien-Tsin, un port situé sur la mer de Corée. Neih prend l'identité de Fung tandis que Vazov muni de papiers officiels reconstitue un simili cirque.

Hawks, habile dans le lancer de couteau, Vazov, montreur d'ours, Laryssa, sa nièce fildefériste, constituent les attractions principales, les savants puisant eux dans leurs souvenirs universitaires pour monter des numéros plus ou moins réussis.

Le cirque ainsi reconstitué entame son périple jusqu'à Tein-Tsin et se produit avec succès dans les petits villages. Arrivés à bon port, Hawks et ses compagnons continuent leur spectacle en attendant le moment propice pour embarquer sur un navire appartenant à l'un des membres du Dragon vert afin de rejoindre la Margarita vaisseau américain chargé de les rapatrier.

Malheureusement, le directeur du comité municipal connait Fung et accuse Neih d'imposture. Toute la troupe parvient à s'enfuir sauf Meng, amie de Neih, recrutée pour gonfler l'effectif. Hawks et ses complices parviennent à la libérer de poste de police en utilisant Yvan, l'ours au caractère belliqueux.

 

Plaisant à lire, ce livre d'espionnage bourré d'humour n'attint pourtant pas la qualité des romans noirs écrits par Bill Ballinger dans les années 50 et parus en France vers la même époque dans ka regrettée et défunte collection Un Mystère.

Le Cirque de Pékin se rapproche singulièrement du roman d'aventures à la Jules Verne, genre les Tribulations d'un Chinois en Chine et autres périples dangereux, et n'a de l'espionnage que le prétexte de permettre à des savants retenus contre leur gré et à un Russe désirant rejoindre les Etats-Unis d'atteindre un continent s'érigeant en terre de liberté.

 

Voilà l'ennui, avec les puissances impérialistes. Un petit nombre de gens peuvent se permettre de gaspiller leur temps, pendant que les autres doivent travailler deux fois plus pour compenser cette perte.

 

Curiosité :

Bizarrement, alors que Bill Ballinger est l'auteur d'une vingtaine de romans noirs fort intéressants, la Série Noire n'a cru bon de le découvrir qu'à travers ses romans d'espionnage.

Bill S. BALLINGER : Le cirque de Pékin (The Chinese Mask - 1966. Traduction de France-Marie Watkins). Série Noire n°1037. Parution mai 1966. 256 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables