Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 mars 2015 4 26 /03 /mars /2015 10:19

L'art change du chaos...

Dominique SYLVAIN : L'archange du chaos.

Un cadavre découvert dans une cave d'un immeuble, ce n'est pas forcément banal, et ce qui l'est beaucoup moins, c'est la manière dont il a subi les sévices.

La police a été prévenue par un appel téléphonique, anonyme comme il se doit. La victime, une femme, a eu la langue coupée, le bras brûlé puis soigné. Le groupe Carat, du nom de son patron le commandant Carat, est chargé de cette enquête qui s'avère pour le moins difficile. C'est la divisionnaire Christine Santini qui a elle même réveillé, par téléphone, Carat afin qu'il se mette tout de suite au boulot.

Deux pistes sont à explorer. D'abord se renseigner auprès du prometteur, le chantier étant à l'arrêt suite à un procès, ensuite retrouver l'adolescente qui a prévenu le commissariat du 15è arrondissement. Aussitôt il mobilise ses gars, le brigadier-chef Garut, un homme tranquille, un vieux de la vieille, Marc Bergerin qui est dans tous ses états à cause de l'état de sa femme enceinte, et Franka Kehlmann nouvelle venue dans le groupe. Deux mois auparavant elle était encore à la Financière.

Frank fait la tournée des popotes, pas toujours reçue comme elle le souhaiterait. En effet, les enseignants sont incapables de reconnaitre la voix dont elle dispose d'après un enregistrement, ou alors il faut en déférer auprès du proviseur ou du directeur afin d'avoir l'autorisation de parler. De plus, les écoles, les collèges, les lycées, ce n'est pas ce qui manque pas.

Les autres se renseignent auprès du promoteur, du chef de chantier, et ils aimeraient bien avoir l'avis aussi du conducteur d'engins. Mais celui-ci a disparu. Commence une enquête qui débouche sur d'autres cadavres, selon un mode opératoire bien défini, comme si le meurtrier se conformait à un cahier des charges préétabli, à un rite. Toujours la langue coupée, mais des sévices différents.

Carat retrouve souvent sur son chemin, trop souvent, Colin Mansour, un de ses anciens amis et ancien collègue. Ils se connaissent depuis leur jeunesse mais un incident a perturbé cette amitié. La boisson à fait perdre ses moyens à Mansour, et Carat l'a fait éjecter du service. Depuis Mansour traîne dans les rues avec sa rancœur. Quant à Carat, il ne conduit pas, l'un de ses adjoints lui servant de chauffeur. Tout cela à cause d'un problème qui le tarabuste depuis des années. Un problème qui aurait pu coûter la vie à Garance sa femme, cuisinière, et elle en porte encore les cicatrices. Mais elle ne lui en veut pas.

 

Si la plupart des membres de ce groupe connaissent des failles, ou des fractures multiples dans leur vie, privée ou professionnelle, Franka n'est pas épargnée par le sort.

Sa mère s'est suicidée à cause de son père, universitaire et dipsomane. Et Franka n'a toujours digéré la mort de sa mère. Depuis elle vit avec son jeune frère Joey, un passionné d'art et surtout de photographie. Il s'intéresse également à cette enquête à laquelle participe sa sœur. Le comble de la colère l'étreint lorsque son père est invité par Carat et Christine Santini à donner son avis sur les meurtres.

 

Une enquête dont les motivations sortent quelque peu de l'ordinaire, dont le ressorts sont complexes, et habilement maîtrisée par Dominique Sylvain. Car découvrir l'identité de ce psychopathe est une chose, l'empêcher de nuire encore en est une autre. Suivre le parcours d'un mode opératoire inspiré de l'ordalie demande une connaissance approfondie de ce jugement de Dieu, et lorsque Carat se rend compte que celui qu'il recherche activement anticipe parfois ses actions, il ne faut pas forcément penser avoir à faire avec un télépathe.

Pour autant, ce n'est pas tant la recherche du meurtrier qui prime dans cette histoire que l'intérêt porté à Carat et ses hommes, et femme puisque outre Franka, la nouvelle venue, il doit rendre compte à Christine Santini sa chef. Et les réunions sont parfois houleuses. Il n'est pas au bout de ses surprises et le lecteur non plus qui découvre peu à peu des pans entiers de cachoteries qui s'écroulent peu à peu entre tous ces "héros".

A mon avis, que je partage pleinement avec moi-même, ce roman est le plus abouti de Dominique Sylvain, qui possède pourtant de très belles réussites à son palmarès.

 

L'avis de mon ami Pierre de Black Novel1 :

Et celui de Richard sur Polar Noir et Blanc :

 

Quelques titres de Dominique Sylvain :

 

 

Dominique SYLVAIN : L'archange du chaos. Collection Chemins Nocturnes. Editions Viviane Hamy. Parution le 24 janvier 2015. 334 pages. 18,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Wistiti 29/08/2016 01:12

L'archange du chaos de Dominique Sylvain ? Un bon polar, mais vraiment rien d'exceptionnel.
Trop de personnages. Confusion. L'intrigue n'a rien de révolutionnaire. Écriture correcte (on demande quand même plus d'un écrivain !), mais pas de voix personnelle. 7/10

Oncle Paul 29/08/2016 09:26

La littérature, c'est comme les restaurants qui proposent des buffets à volonté. On peut se servir de plusieurs plats,prendre ce que l'on aime et même découvrir des préparations inconnues. Ensuite on aime ou pas, mais on y aura goûté.
7/10, c'est déjà quand même une bonne note. Certains s'en contenteraient...

Sharon 26/03/2015 21:35

J'aime beaucoup cette auteur moi aussi. Pour ce roman-ci, j'attendrai un peu (voire beaucoup) : ma PAL déborde.

Wistiti 10/09/2016 21:15

Je pense que notre tâche est surtout de recommander de très bons livres avec une réelle visée littéraire (85 % des polars en sont dépourvus : même le polar de Sylvain en est dépourvu sans compter la fiction abracadabrante et pleine de poncifs) et une fiction qui a du sens et sort quelque peu des sentiers battus. Tant de gens aiment de mauvais livres et le propos est de recommander la qualité indépendamment des goûts strictement personnels.

Oncle Paul 27/03/2015 16:36

Tu peux faire une exception pour ta PAL, tu ne seras pas déçue...

Pierre FAVEROLLE 26/03/2015 21:08

Je ne peux qu'être d'accord avec toi, Paul. Je ne me suis pas posé la question de savoir lequel je préférais ... ce qui est sur, c'est que ce roman est effectivement celui où les personnages sont les plus complexes et les plus fouillés. Après, j'ai aussi adoré ses romans plus politiques (Guerre Sale par exemple). Et puis, ses premiers romans sont touchants de vérité ... bref, je ne sais pas ! Amitiés

Oncle Paul 27/03/2015 16:38

Bonjour Pierre
Je ne me suis pas posé la question, le réponse est venue spontanément. Guerre sale, bon roman, m'a moins convaincu que celui-ci. Une question d'appréciation personnelle qui n'engage que moi, et de sensibilité peut-être aussi. Mais comme l'on dit, les coups et les douleurs...
Amitiés

Boris 26/03/2015 17:07

Je suis d'accord avec toi sur ton jugement final. j'aime les thriller et celui-ci est très abouti et parfaitement maîtrisé. Outre le style et les dialogues de Dominique, j'aime bien tout de même dans son œuvre déjà dense Cobra et Vox qui déjà sont plutôt Thriller. Chapeau à Dominique qui a mis longtemps à écrire ce roman (il paraît quasiment en même temps qu’Ombres et soleil). Je lui souhaite de rafler quelques prix (toud'même !)

Boris 26/03/2015 19:42

Je n'avais pas fait gaffe à ton titre... facile mais pas mal ;-)

Oncle Paul 26/03/2015 17:44

Je pense, Boris, qui nous sommes tous, du moins les amis blogueurs qui ont chroniqué ce roman, que c'est le plus abouti et le plus intéressant de Dominique. Maintenant pour les prix, c'est autre chose. Je ne parle pas du Goncourt qui est réservé à de grandes maisons d'éditions, mais un prix des Lecteurs (quel qu'il soit) est plus valorisant... A suivre

Le Papou 26/03/2015 15:45

Je pensais à un livre sur Mohamed Ali.
Amitiés
Le Papou

Oncle Paul 26/03/2015 17:45

Un livre coup de poing quand même Papou
Amitiés

Richard 26/03/2015 13:00

Comme je peux le constater, la confrérie des blogueurs de polars est unanime sur les immenses qualités de ce roman de Dominique Sylvain !
Merci pour cette chronique, cher Paul !
Et en plus, le magazine Lire vient de l'inclure dans les dix meilleurs polars de l'année ... Bravo à Dominique !

Oncle Paul 26/03/2015 14:14

Bonjour Richard
On le serait à moins, unanime, et si le magazine Lire le place dans les dix meilleurs Polars de l'année, qui n'est pas finie, pour une fois il aura fait le bon choix.
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables