Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 12:59

Elle est belle, elle est Cybione,
C'est une bien gentille personne...

AYERDHAL : Le cycle de Cybione.

Artiste ou artisan, un romancier est un peu des deux à la fois, il ne se contente pas de son travail une fois celui-ci achevé. Il n'est jamais satisfait et essaie de l'améliorer constamment. Aussi, lorsqu'un de ses romans est réédité, n'est-il pas rare de s'apercevoir que ce romancier l'a retravaillé, afin de lui fournir non seulement une seconde jeunesse mais de l'améliorer, ne serait-ce que par respect envers son lecteur.

 

Alors qu'il avait déjà publié une dizaine de romans dans la collection Anticipation du Fleuve Noir, Ayerdahl a reçu le conseil suivant de son directeur de collection : Il lui fallait appliquer La règle des trois S : Du sang, du sexe, de la sueur ! Il n'a pas cherché à comprendre (quoi que) ni à trouver des excuses ou tout simplement refuser, mais il s'est plié au désir exposé. Cybione a été pris dans la foulée, ce qui une façon de s'exprimer bien entendu.

 

Les éditions Au Diable Vauvert, avant d'éditer le nouveau roman d'Ayerdhal qui doit paraître le 13 mai et dont le titre est Kwak (espérons que ce n'en sera pas un !), viennent de procéder à la réédition des quatre premiers romans, revisités, de la série du Cycle de Cybione. Les deux premiers volumes Cybione et Polytan étant parus au Fleuve Noir dans la mythique collection Anticipation sous les numéros 1886 (Octobre 1992) et 1935 (Février 1994), les deux autres, Keelsom, Jahnaïc et L'œil du Spad ayant été édité chez J'ai Lu en 2001 et 2003.

 

Avant de vous présenter plus avant cet ouvrage, je me suis amusé à comparer Cybione version Fleuve Noir puis version Au Diable Vauvert. La version Fleuve Noir est écrite à l'imparfait, ce qui était déjà parfait. Ayerdahl a inscrit son intrigue au présent, ce qui est plus que parfait, car la lecture en devient plus proche de nous, plus ancrée dans une actualité que l'on pourrait connaître car depuis l'écriture et la parution de ce roman les progrès technologiques sont tels que certains objets nous sont presque familiers. Elle est plus vivante, plus intense également car il n'y a plus ce recul entre les actions et ce qui se déroule sous nos yeux. Le lecteur est en phase directe.

 

 

AYERDHAL : Le cycle de Cybione.

Cybione :

Comme à chaque mission Elyia est réveillée en sursaut par Saryll. Elle doit à nouveau jouer au pompier-vidangeur, c'est à dire que quelque chose cloche sur une planète qu'elle doit nettoyer. Une mission à laquelle elle ne se dérobe pas car d'avoir grandi sous la férule d'une oppression militaire, raciste, avilissante et meurtrière ne l'avait pas seulement dotée d'une allergie aiguë à l'injustice, mais aussi altéré son ego au point qu'il s'identifiait à toute victime de l'arbitraire.

Cette fois elle doit de rendre à Cheur, une planète ultralibérale. En haut, l'Etat, impuissant, qui se conduit comme une entreprise peu regardante : en dessous, des trusts surpuissants qui agissent comme des états totalitaires. Tous les grands corps d'état sont privés et capitalisé, depuis l'Education jusqu'à la Justice, en passant par le Fisc et l'Armée. Bien sûr, un gouvernement chapeaute les grands postes d'une administration officielle - comme cette Police d'Etat chargée de veiller à l'intégrité des entreprises policières - mais il a été jusqu'à vendre ses Relations Extérieures (politiques et commerciales) à deux firmes dont l'une est majoritairement extra planétaire.

Ender est un cabinet d'assurances dont la fonction est quelque peu spéciale et dont la principale fonction est d'assurer des états, leur compétence, leurs dérives éventuellement et autres fariboles, un peu comme les agences de notation se mêlent de noter des états, des entreprises, et leur donnant des bons points ou des blâmes. Elyia est l'une des employées dont Ender a recours au dernier moment, lorsque toutes les possibilités ont été explorées.

Deen Chad est un employé d'Invest, la deuxième agence policière de la planète, depuis six mois. Auparavant et pendant quatre ans, il a bourlingué comme flic, sur des enquêtes de délits mineurs. Pour la première fois il est confronté à une affaire sérieuse. Il doit découvrir qui a tué Axid, un de ses collègues, lequel enquêtait déjà sur le meurtre d'HherKron, un skamite qui n'a pas vécu sur Skam mais sur tous les mondes habitables de l'Agrégat d'Eben. C'était un multi-techno indépendant, dont la spécialité était la maintenance de machines-robots en milieu anaérobie.

Elyia et Deen Chad vont devoir unir leurs efforts, même si au début leurs relations sont pour le moins tendues. Ils se trouvent confrontés à des tueurs dont ils ignorent l'appartenance, et devront déjouer de nombreux pièges afin de préserver leur vie. Et ce ne sera pas chose facile.

 

Le parcours d'Elyia est à chaque fois interrompu, lorsqu'elle mène à bien sa mission car elle est programmée ainsi. C'est une cybione, c'est à dire CYbernetic BIologic clONE qui tel le phénix renait à chaque fois de ses cendres. Mi-humaine, mi-robot, elle est truffée de microcircuits, et si elle est blessée, elle se régénère plus ou moins rapidement selon la gravité de ses blessures.

 

Dans les épisodes suivants, elle sera confrontée à moult épisodes tous aussi dangereux les uns que les autres pour le bienfait de la civilisation.

AYERDHAL : Le cycle de Cybione.

Ainsi dans Polytan, elle est envoyée sur la planète Cinq-Tanat, afin de briser un mouvement révolutionnaire qui menace la planète de retomber dans une dictature antérieure dite le Polytan. Elle doit débarrasser ce groupuscule des chefs emblématiques qui dirigent ce mouvement, dont le Prophète, l'Organisateur, l'Informaticien, et une jeune fille dotée d'un pouvoirs parapsychologiques et coordinatrice du groupe.

 

AYERDHAL : Le cycle de Cybione.

Keelson, Jahnaïc : Jhanaïc est une planète tropicale qui pourrait être la sœur de la Jamaïque, tant pour son climat que pour ses distractions : la bière et la fumette en sont les passe-temps favoris. Une mission périlleuse puisqu'elle doit enquêter sur sa propre disparition, ou plutôt sur son clone qui a disparu lors de sa précédente incarnation. Et ce n'est pas la première fois que telle mésaventure se produit. Et découvrir qui a intérêt à ce que Ender, son employeur, n'offre pas comme aux autres planètes une garantie constitutionnelle. Pourtant Jhanaïc semble si paisible...

AYERDHAL : Le cycle de Cybione.

L'Œil du Spad : Echappant à Ender et aux assassins lancés à ses trousses, Elyia se réfugie à Jaïlur, ex capitale de l'Union en butte à un capitalisme sauvage et à ses conséquences, depuis que son système collectiviste a été passé à la moulinette. Plus dense que les épisodes précédents, L'Œil du Spad lorgne résolument vers les feuilletons populaires dans lesquels magouilles, conspirations, complots, mafieux et spadassins en tout genre faisaient florès. Mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il s'agit également d'une parabole sur la chute de l'URSS et de ce qu'il advint.

 

Tout autant ouvrages d'anticipation et de science-fiction, policiers et thrillers, en un mot romans d'aventures plus ou moins politiques, cette tétralogie nous emmène dans un monde futur à une date indéterminée mais dont certains systèmes politiques et financiers ressemblent furieusement à ceux qui sévissent actuellement sur notre planète. Pourtant à l'époque de leur écriture, cela n'était si prononcé qu'aujourd'hui, et Ayerdhal a devancé, prévu, ce qui n'était alors qu'en gestation.

AYERDHAL : Le cycle de Cybione. Editions Au Diable Vauvert. Parution 12 mars 2015. 768 pages. 25,00€.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pierre FAVEROLLE 30/03/2015 20:38

Salut Paul, j'ai lu le premier, les autres vont suivre. Et je dois dire que l'action n'arrête pas ! Très bon. Même si la SF n'est pas mon genre de prédilection, en tant que polar à suspense, c'est du divertissement haut de gamme. Amitiés

Oncle Paul 31/03/2015 13:57

Bonjour Pierre
Un roman Sf et d'anticipation, d'accord, mais également roman policier et thriller. Un roman transgenre dans lequel se greffent quelques anticipations politiques.
Mais je te laisse lire, on se relira après
Amitiés

Le Papou 30/03/2015 17:59

Dans la série : Je relirai bien un peu de SF, celui-là me tente et puis une cybione remplie de qualités et sans les défauts perturbants du sexe opposé, c'est plus que tentant.
Amitiés
Le Papou

Oncle Paul 30/03/2015 18:37

C'est vrai Papou, d'autant qu'il s'agit d'un mélange des genres tout à fait abordable même si on n'est pas fan de SF
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables