Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 09:15
Hillary WAUGH : Feu l'épouse de Monsieur

Un titre à la Georges Feydeau !

Hillary WAUGH : Feu l'épouse de Monsieur

Un billet anonyme, adressé à Warner, président du conseil municipal de Stocford, et suggérant que le décès de Célia Donaldson ne serait pas dû à des causes naturelles, incite le commissaire Fellows à enquêter sur cette mort suspecte au moins pour une personne.

Célia était la troisième femme du docteur Donaldson et ses deux précédentes épouses sont elles aussi décédées, de maladie. Lors de l'enquête préliminaire Donaldson réfute les arguments de l'accusation, soutenu par son assistante et infirmière Miss Barnes et sa servante Kathleen Durkin. Les deux femmes toutes dévouées au médecin jurent que les deux époux formaient un couple uni.

Burke, employé d'une compagnie d'assurances, réclame une autopsie que ne peut refuser Donaldson malgré les protestations de son avocat. La première autopsie ne révèle rien pour la simple raison que le cadavre n'est pas le bon. Il y a eu substitution avec le corps d'une autre défunte. Ni le directeur des pompes funèbres, ni aucuns de ceux ayant pu approcher le cadavre ne s'expliquent cette permutation.

Pendant que les spécialistes s'occupent du corps de Célia, retrouvé, Fellows poursuit ses investigations, surtout auprès de Kathleen Durkin et du mari de celle-ci, voyageur de commerce, dont elle vit séparée pour des commodités de travail.

L'autopsie pratiquée sur le cadavre de Célia démontre que la jeune femme n'est pas décédée d'une maladie de rein mais d'un empoisonnement au phosphore et que de plus elle avait avorté peu de semaines auparavant. Tout le monde semble abasourdi, aussi bien son mari que sa famille.

Célia aurait effectué un voyage fin janvier chez ses parents mais rien ne corrobore l'assertion du docteur. De plus lors de la maladie de sa femme, Donaldson aurait refusé aux parents de sa femme et à son frère tout droit de visite, ou alors à condition que ce membre soit accompagné et pour une durée restreinte.

Le pillage d'une chambre meublée chez un particulier louée par un certain Waterhouse permet à Fellows de découvrir des lettres signées Célia mettant en cause une dénommée Doris, jalouse de la liaison entre Célia et Waterhouse. L'enquête qui suit ne permet pas de retrouver ce témoin et seule une valise contenant quelques affaires appartenant à Waterhouse est retrouvée en mer. Des traces de sang laissent supposer que meurtre il y a eu. Fellows subodore un coup fourré, une mise en scène destinée à le lancer sur une fausse piste.

 

Le personnage de Donaldson est le prototype du Don Juan ensorceleur, usant et abusant de ses conquêtes féminines, sorte de gourou manipulant ses proches et s'en débarrassant lorsqu'il en a extirpé tout ce qui pouvait lui être profitable. La duplicité dont il fait preuve et son sens de la manipulation sont dissimulés sous une superficialité de bonhommie, d'intégrité, de naïveté, acceptant les coups du sort, et il est difficile à Fellows et ses hommes de lui arracher ce masque.

Le lecteur soupçonne dès le début le bon docteur d'être le meurtrier de sa femme, mais ce qui importe, c'est de dénouer les fils de l'intrigue et d'assister au déroulement de l'enquête.

Une fois de plus il est démontré que des présomptions ne sont pas des preuves et que la petite phrase, le petit fait insignifiant, perdus au milieu des déclarations et des témoignages se révèlent fondamentaux lorsque le puzzle prend place. Cependant l'une des déductions de Fellows, qui s'avère capitale, est battue en brèche par un journaliste et pimente l'épilogue.

 

Curiosité :

Si Lawrence Treat est à juste titre considéré comme le créateur du roman de procédure policière, Hillary Waugh est bien celui qui s'érige en maître, devenant le chef de file d'une école dont l'un des plus beaux fleuron se nomme Ed MacBain. Cependant ce roman est un compromis entre la procédure policière et une autre forme de narration, celle qui fit la renommée d'Erle Stanley Gardner, le retournement de situation lors des jugements et expositions des faits dans un tribunal.

 

Citation :

Donaldson faisait figure d'un député menant sa campagne électorale, plutôt que d'un assassin présumé.

 

Hillary WAUGH : Feu l'épouse de Monsieur (The late Mrs D. - 962. Traduction de C. Wourgaft). Série Noire N°748. Parution novembre 1962. 256 pages.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables