Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2014 2 18 /11 /novembre /2014 10:48

Bon anniversaire à Hervé Jaouen né le 18 novembre 1946

Hervé JAOUEN : Que ma terre demeure.

Roman du souvenir et de la terre, tel est le propos de Hervé Jaouen dans ce roman, vibrant hommage à ceux qui trimèrent sur la lande bretonne. C’est également la dénonciation des dérives d’une agriculture intensive, de la production porcine à outrance, au détriment de la qualité de vie. C’est aussi la recherche d’un passé trouble.

Anna, enfant de la DASS a été élevée chez les sœurs a trouvé une place comme secrétaire de mairie. C’est là qu’elle a connu celui qui deviendra son mari. Pour pas longtemps. Le temps de lui faire un enfant. Trois années de mariage et le bonheur qui bascule à cause d’un accident de tracteur. Anna va tenir les rênes de la ferme, avec l’aide de son beau-père et malgré les convoitises de son voisin, gros éleveur porcin. Le modernisme pointe le bout de son nez et avec lui les dégradations de la nature.

 

Un combat que narre avec pudeur mais force et justesse Hervé Jaouen qui entremêle l’existence d’Anna, attachée à sa terre, à la recherche de son identité et les excès d’une agriculture moderne qui ne répond qu’au seul nom de profit, de production intensive.

Quelques pages épiques émaillent ce récit, constat d’une époque qui oscille aujourd’hui entre qualité et productivité, souvent deux entités incompatibles. Le roman de la terre, le roman d’une femme, un roman noir qui ne s’affiche pas comme tel mais qui révèle le combat houleux et quotidien de ceux qui sont et restent attachés à une nature non défigurée, non spoliée, non empoisonnée.

Un livre qui au delà du roman traditionnel fait réfléchir sur l’avenir, d’une façon moins fracassante, moins médiatique mais peut-être plus incisive que les actions d’éclats de José Bové.

Hervé JAOUEN : Que ma terre demeure. Collection Terre de France, éditions Presses de la Cité. Parution avril 2001. 348 pages. 18,30€.

Partager cet article

Repost 0
Published by Oncle Paul - dans La Malle aux souvenirs
commenter cet article

commentaires

Alex-Mot-à-Mots 19/11/2014 17:43

Un livre sur les actions de José Bové ? Pourquoi ne pas y réfléchir à tête reposée, en effet.

Oncle Paul 19/11/2014 17:46

Oui, mais ma chronique date de la sortie du roman, en 2001, et José Bové était plus virulent et médiatisé à l'époque que de nos jours. Mais le propos reste toujours valable, avec par exemple les élevages intensifs, et la fameuse ferme des 1000 vaches.
Bonne soirée

Yv 19/11/2014 12:29

Salut Paul, je viens de finir Eux autres de Goarem-Treuz, que j'ai trouvé encore meilleur que le tome 1 Gwaz-Ru. La plume d'Hervé Jaouen me ravit à chaque fois, et je dis cela comme ça parce que je suis bien élevé, sinon, comme M'sieur Eddy dans Le bonheur est dans le pré je dirais que "ça me troue le c.."
Amicalement
Yves

Oncle Paul 19/11/2014 14:55

Bonjour Yv
Tout comme toi je l'ai trouvé meilleur, mais peut-être est-ce que c'est une époque que j'ai connue, mais des lieux et des situations aussi. Comme je ne regarde jamais la télévision après 20h15 (après tout le sport sur la 3) je ne vois pas de qui tu veux parler. Je ne connais M'sieur 'Eddy que sous le surnom de Schmoll
Amicalement

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite encyclopédie de la littérature populaire. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables