Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 06:35

Un Pascal Garnier émouvant qui met toujours la plume où ça fait mal !

Pascal GARNIER : Vieux Bob.

Le point commun entre toutes ces nouvelles qui composent ce recueil, c'est le couple. Le couple qui se forme, qui se cherche, qui se désagrège, qui se supporte, le couple qui vit par et pour lui-même.

Le couple, c'est l'homme et la femme, bien évidemment, mais c'est également l'homme et son chien ou plutôt le chien et son maître. C'est la mère et son fils. C'est le jeune homme solitaire, secrètement amoureux. Et le lien qui unit ces couples est lâche, dans le sens de desserré ou celui de couard, près de la rupture. Tendu ou serpentin, effiloché ou solide comme un fil de nylon qui se plie, se tord mais ne rompt pas.

Des couples éphémères, qui vivent, qui meurent, un moment intense d'où la solitude est exclue mais pourtant veille comme une augure pessimiste. Des couples pour qui la vie de couple devient comme une entrave à une liberté choisie délibérément à deux. Des couples où seul l'un des deux a son mot à dire, l'autre subissant passivement la loi. Des couples que pas même la mort parviendra à scinder, déchirer, car l'habitude et l'amour sont plus forts que tout.

Tout seul, c'est pas drôle, on n'est plus qu'une moitié qui passe son temps à chercher l'autre...

Des tranches de vie, comme prises au hasard, mais qui illustrent bien ce besoin de parcourir l'existence à deux, ce rejet de la solitude, tout en jetant parfois un regard nostalgique derrière soi. Comme la quête de son double.

J'avoue professer toutefois un attrait particulière pour Vieux Bob, nouvelle éponyme du recueil, qui narre la vieillesse d'un vieux chien dans un bistrot. Un chien qui se traîne près du frigo, dehors il fait trop chaud, et gêne le passage du patron servant les clients. Un vieux chien qui désire juste un peu de fraîcheur mais est rejeté justement parce qu'il est vieux. C'est pas beau de vieillir et de subir une vie de chien. Pathétique.

 

A signaler que Cabine 34, l'une des nouvelles de ce recueil, avait figuré dans L'anthologie des meilleurs nouvelles de l'année 88/89 parue chez Syros, une anthologie concoctée avec soin par Christine Ferniot.

Pascal Garnier nous a quitté le 5 mars 2010, et je salue l'excellente initiative des éditions Atelier In8 et le directeur de cette collection, Marc Villard, qui viennent de rééditer ce recueil initialement paru chez Syros/Alternative en 1990 sous le titre de Cas de figures.

Pascal Garnier fait partie de ces figures incontournables des écrivains méritant le respect et sa mémoire doit être entretenue grâce à la réédition de ses œuvres.

 

Pascal GARNIER : Vieux Bob. Collection Polaroïd; éditions Atelier In8. Parution le 9 septembre 2014. 112 pages. 12,00€.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pierre FAVEROLLE 21/09/2014 08:55

Salut Paul, je n'ai jamais été déçu par Pascal Garnier et sa plume subtile, et je l'ai découvert après sa mort ... je note ce titre et merci d'en avoir parlé ! Amitiés

Oncle Paul 21/09/2014 14:35

Bonjour Pierre
J'ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises Pascal Garnier, notamment à Saint Jean de Braye en 199... lors d'un festival. Il exposait aussi ses peintures, car Pascal Garnier était également peintre, et je peux te dire que ses toiles reflétaient ses textes ou inversement. Un peu comme Le Cri de Munch mais petit format, où il n'y aurait eu simplement que le visage.
Amitiés

Présentation

  • : Les Lectures de l'Oncle Paul
  • : Bienvenue dans la petite revue de la littérature populaire d'avant-hier et d'hier. Chroniques de livres, portraits et entretiens, descriptions de personnages et de collections, de quoi ravir tout amateur curieux de cette forme littéraire parfois délaissée, à tort. Ce tableau a été réalisé par mon ami Roland Sadaune, artiste peintre, romancier, nouvelliste et cinéphile averti. Un grand merci à lui !
  • Contact

Recherche

Sites et bons coins remarquables